Deux ans de plus pour éponger la dette de Casino

Deux ans de plus pour éponger la dette de Casino.

Le tribunal de commerce de Paris vient d’accepter le report de deux de l’échéance de son plan de sauvegarde adopté en 2020. La société Rallye, qui détient une part importante des actions du groupe Casino, devait débourser 1,9 milliards d’euros pour rembourser les créances du distributeur stéphanois.

Les juges du tribunal de commerce ont considéré que la crise sanitaire avait fragilisé le plan de sauvegarde de l’enseigne et de ses filiales. Pendant les deux ans à venir, Casino pourrait procéder à de nouvelles cessions après celle de l’enseigne Leader price qui ne dispose plus que d’une supérette, place Jean Moulin à Saint-Etienne, dans un secteur miné par l’insécurité.