Des scores électoraux à bonifier dimanche prochain

Troisième circonscription.
Le premier tour est marqué par deux surprises. La première est l’élimination au premier tour du candidat LR, Axel Dugua, entré en campagne voici neuf mois. Le jeune adjoint aux sports de Saint-Chamond termine quatrième derrière Angelina La Marca du RN. Et, il est largement battu par le duo Mandon-Rochebloine, qui mène une campagne très classique et discrète.

Le second tour se déroulera entre ces nouveaux représentants de la Macronie et le maire communiste de Rive-de-Gier bénéficiant de l’étiquette NUPES

Quatrième circonscription.
Le duo Cinieri-Bonnet, LR? arrive en tête devant le candidat insoumis et inconnu, Bernard Paemelaere. Le RN est aussi à plus de 20%. Et la candidate parisienne de la majorité présidentielle se contente de la quatrième place malgré une campagne dynamique. Le second tour sera un duel LR-NUPES inédit.

Cinquième circonscription.
A Roanne, le benjamin du conseil départemental, le LR Antoine Vermorel, devance ses concurrents y compris la députée LREM sortante, Nathalie Sarles. Les candidats RN et NUPES tournent autour de 20% mais ne sont pas qualifiés pour le second tour. Celui-ci se traduira donc aussi par un duel Macron-Mélenchon.

Sixième circonscription.
Même scénario en Forez où le député LREM, Julien Borowczyk devra affronter le patron des LR Loire, Jean-Pierre Taite, maire de Feurs et vice-président du conseil régional. Là aussi, le RN dépasse les 20%.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com