Des comptes sains à Saint-Chamond

Des comptes sains à Saint-Chamond.
Le dernier conseil municipal de la deuxième ville du département vient de se tenir. Les débats ont en partie porté sur le récent rapport de la Chambre régionale des comptes sur la gestion de la ville.

La situation financière de la principale ville du Gier est qualifiée de « saine » par l’institution de contrôle. L’organisme souligne aussi une politique d’investissement malgré de faibles marges de manœuvre. Un paragraphe évoque cependant « une gestion encore perfectible notamment en matière de gestion des ressources humaines et sur certains recrutements. La chambre régionale des comptes préconise l’adoption d’une meilleure gestion compatible. Elle reconnaît toutefois une amélioration de la gestion du patrimoine depuis 2017. La ville de Saint-Chamond gère plus de 200 bâtiments.

Réouverture des sous-préfectures. La satisfaction de Cécile Cukierman.
Il y a quelques années, la sous-préfecture de Montbrison figurait sur la liste des fermetures programmées par l’Etat. Ce type d’annonce n’est plus d’actualité depuis que le président de la République a annoncé l’ouverture ou la réouverture de sous-préfectures dans les territoires.

Cette annonce a été appréciée de la sénatrice communiste de la Loire qui vient justement de conclure un rapport sur le thème de la déconcentration. Pour la parlementaire ligérienne, l’ouverture de nouvelles sous-préfectures est une bonne nouvelle d’autant qu’elle est accompagnée d’une promesse de budget.

Pour Cécile Cukierman, il est important que les élus territoriaux restent en contact avec les représentants locaux de l’Etat à travers les maisons France Service et les sous-préfectures.

Une lettre ouverte des élus verts métropolitains.
Un conseil municipal stéphanois est prévu pour le 28 novembre et promet d’être très animé en raison du climat politique délétère sur Saint-Etienne et sa Métropole. Un conseil métropolitain devrait se tenir début décembre. En prévision d’une telle séance, les élus verts à la Métropole viennent de publier un communiqué rappelant que le territoire vit depuis le 26 août dans une ambiance de suspicion bien compréhensible.

Après le conseil  municipal du 29 septembre, les Verts pensaient renouer avec une relative sérénité . Lors de cette assemblée, le maire avait refusé un vote à bulletins secrets sur sa mise à l’écart. La majorité municipale s’accommode fort bien à la situation et à l’entêtement néfaste de Gaël Perdriau. Ces élus attendent la fin de cette « situation intenable ».

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com