Dépistage du cancer du sein : Auvergne-Rhône-Alpes dans les meilleurs résultats français

Dépistage du cancer du sein : Auvergne-Rhône-Alpes dans les meilleurs résultats français – restons mobilisés !

Saint-Etienne, le 28 septembre 2022 – En raison de l’épidémie de Covid-19, le taux de participation des femmes au dépistage organisé du cancer du sein en Auvergne-Rhône-Alpes (AuRA) est passé de 54,7% en 2018/2019 à 52,7% en 2020/2021. Mais ce taux reste l’un des meilleurs en France et sa baisse en AuRA, par rapport à 2018/2019, est l’une des moins importantes en France. Le dépistage sauve des vies et reste la meilleure arme contre le cancer.

 

Avec 59 000 nouveaux cas chaque année en France, le cancer du sein reste le cancer le plus fréquent et le plus meurtrier chez la femme. Plus il est détecté tôt, plus les chances de guérison sont importantes. A l’échelle nationale, une baisse importante de la participation au dépistage a été observée en 2020 (42,6% de la population cible contre 48,3% en 2019), en lien avec la crise sanitaire et à l’accès aux cabinets de radiologie restreint. Et bien que les effets de la crise se fassent toujours ressentir en 2021, ce taux est tout de même reparti à la hausse au niveau national (50,6%). Aujourd’hui, les acteurs du dépistage sont à nouveau pleinement opérationnels, et la crise qui perdure ne doit pas empêcher les femmes d’agir pour leur santé.

Le meilleur moyen de lutter contre le cancer du sein…. Et le plus simple

Contre le cancer du sein, la mammographie de dépistage est à ce jour la meilleure arme. En l’absence de symptômes, elle permet de détecter les lésions précoces pour une prise en charge rapide. S’il est dépisté à un stade précoce, le cancer du sein peut être guéri dans plus de 9 cas sur 10, après un traitement moins long et moins lourd pour la patiente.

Dans le cadre du programme national de dépistage organisé du cancer du sein, les femmes de 50 à 74 ans sont invitées tous les 2 ans à réaliser une mammographie et un examen complémentaire des seins, pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie. Elles obtiennent tout de suite un premier résultat. Pour plus de sécurité, les mammographies jugées normales lors de la première lecture sont systématiquement revues par un second radiologue.

La mammographie doit être répétée tous les 2 ans pour une meilleure efficacité du dépistage.

Un dépistage en toute sécurité

Les femmes n’ont aucune inquiétude à avoir par rapport au dépistage. Elles peuvent prendre rendez-vous en toute confiance dans leur centre de radiologie agréé (liste en cliquant ici) pour réaliser leur mammographie et leur examen complémentaire. Toutes les précautions sont prises pour les protéger contre la Covid-19 : limitation du nombre de personnes présentes simultanément, séparation des services, modification de la configuration et du sens de circulation, aération des locaux, éloignement des chaises dans les salles d’attente, port du masque, mise à disposition de gel hydroalcoolique…

Octobre Rose : rencontrez les acteurs du dépistage lors des actions de terrain

La stratégie de promotion des dépistages mise en place par le Dépistage des Cancers en Auvergne-Rhône-Alpes vise à augmenter sur les territoires les moins participants, les taux de réalisation des examens proposés et à réduire les inégalités d’accès au dépistage des publics vulnérables. Dans le cadre du mois de mobilisation nationale contre le cancer du sein, le Dépistage des Cancers en Auvergne-Rhône-Alpes propose et s’associe à de nombreuses actions de proximité pour mettre l’accent sur l’utilité du dépistage : animations sportives, ciné-débats, ateliers, expositions, conférences… Sur tout le territoire régional, ses équipes locales et ses partenaires se mobilisent pour informer les femmes et leurs proches et répondre à leurs questions. Consultez le programme des actions ci-joint pour plus de détails.

Vous retrouverez également des informations sur les actions d’Octobre Rose sur https://www.depistagecanceraura.fr/octobre-rose/ ainsi que sur nos réseaux sociaux (FacebookLinkedIn et Instagram)

*************************************************

A propos du Dépistage des Cancers en Auvergne-Rhône-Alpes (nom institutionnel : Centre Régional de Coordination des Dépistages des Cancers Auvergne-Rhône-Alpes / CRCDC AuRA) :

 

Né de la fusion en 2019 des anciennes structures départementales (ODLC, DAPC, ABIDEC, ARDOC, ABIDEC-ARDOC, VIVRE, Adémas-69, DOC Savoie, OSDC), le Dépistage des Cancers en Auvergne-Rhône-Alpes est missionné par le ministère de la Santé pour mettre en œuvre le programme de dépistage du cancer du sein, colorectal et du col de l’utérus dans 13 départements (Ain, Allier, Ardèche, Cantal, Drôme, Haute-Loire, Haute-Savoie, Isère, Loire, Nièvre, Puy-de-Dôme, Rhône & Métropole de Lyon, Savoie), via 10 sites territoriaux. Pour le cancer du sein, c’est lui qui envoie à chaque femme concernée sur son territoire une lettre l’invitant tout simplement à prendre rendez-vous avec le radiologue agréé de son choix. C’est également lui qui organise la deuxième lecture des mammographies et qui assure le suivi des résultats. Il œuvre en parallèle à la sensibilisation de la population cible et des professionnels de santé, à l’harmonisation des pratiques sur tous les territoires et à la réduction des inégalités d’accès aux examens. Le Dépistage des Cancers en Auvergne-Rhône-Alpes est financé par l’Agence Régionale de Santé (ARS), l’Assurance Maladie, les Départements du Rhône et de Haute-Savoie et la Métropole de Lyon.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com