Partager cet article :

Les brèves de Pat Françon c’est 7 jours sur 7 sur www.gillescharles.fr

Un score nord-coréen pour Georges Ziegler
Il n’a manqué qu’une voix de la majorité départementale à Georges Ziegler pour un vote à l’unanimité comme président du Département de la Loire. Le septuagénaire rempile pour six ans de mandat tranquille.
Son premier vice-président est le maire de Saint-Chamond, premier vice-président de la Métropole et président du syndicat intercommunal du pays du Gier et président des maires de la Loire. En deuxième place, on trouve Clotilde Robin, soutenue par le maire LR de Roanne, Yves Nicolin. Eric Lardon,maire de Saint-Marcellin, fait son entrée dans l’exécutif. En 8ème position, Nadia Semache, ex Génération S, membre de l’exécutif  municipal stéphanois, entame une nouvelle carrière. Le jeune maire LR de Firminy, Julien Luya, par ailleurs vice-président de la Métropole, intègre aussi la gouvernance départementale.

2 – Nouvelle distinction pour Messaoud Gadi.
Le poète stéphanois, qui prépare la sortie de son troisième ouvrage, va être reçu aujourd’hui par l’association française des sénateurs de la Jeune chambre économique qui tient son assemblée générale nationale à Saint-Etienne en ce moment. Ces sénateurs sont des ambassadeurs culturels de la francophonie et ils sont des seniors, anciens adhérents de la JCE, la jeune chambre économique. Dans la Loire, la JCE a été à l’origine de plusieurs événements qui se sont inscrits dans l’histoire locale comme le salon Armeville.

3 – Lors du conseil municipal stéphanois du 28 juin, tenu le lendemain des élections,le maire LR, Gaël Perdriau, avait tenu des propos injurieux à l’encontre d’un élu d’opposition sans étiquette à propos des incivilités dans un quartier de la ville. Après un communqué de
l’opposition déplorant l’autoritarisme du maire, celui-ci s’est excusé sur sa page Facebook. La gauche en a pris bonne note mais espère des changements dans la conduite des conseils municipaux. Ali Rasfi s’est exprimé sur TL7 et a souhaité que s’ouvre une réflexion commune sur la tenue des conseils municipaux dans le respect des opposants.