Démocratie locale : Saint-Etienne, toujours à la traîne

Le Conseil municipal du 16 novembre a proposé un redécoupage ainsi qu’un nouveau règlement intérieur pour les Conseils de quartier.

Ces évolutions viennent, de fait, confirmer les dysfonctionnements majeurs déplorés lors du précédent mandat, lors duquel les habitants étaient nommés par les élus au sein de ces Conseils, ce que les élus d’opposition avaient refusé de faire.

Ces Conseils de quartier « nouvelle version » présentent certes quelques avancées, mais ces dernières restent grandement insuffisantes pour véritablement instaurer un nouveau pacte pour « faire la ville » avec ses habitants : huit-clos des réunions maintenu, sélection des habitants selon une logique du « premier arrivé, premier servi »,  absence de budget dédié, etc.

Nous avons toutefois proposé qu’une large publicité soit faite autour de la réouverture de ces Conseils et suggéré diverses pistes pour assurer la diversité géographique, sociologique et professionnelle des habitants siégeant au Conseil, dont le tirage au sort parmi les volontaires.

Pour les élus de « Saint-Etienne Demain », les élus municipaux ne doivent pas décider seuls des grandes orientations qui vont façonner notre ville et nos quartiers pour les décennies à venir. Face à un système démocratique malade, il convient au contraire de mettre en place une démocratie locale impliquante, cadre nécessaire à une contribution active de tous.

Force est de constater la frilosité de l’équipe municipale en matière de démocratie locale, car les Conseils de quartiers constituent désormais l’outil le plus rudimentaire en matière de participation. Pour favoriser et mieux prendre compte la parole des habitants, soutenir et encourager les initiatives citoyennes, d’autres ville ont déjà recours à une palette bien plus large d’outils : droit d’initiative citoyen pour saisir le Conseil municipal et inscrire un sujet à son ordre du jour, budgets participatifs, votations citoyennes, consultations numériques, débats publics autour des orientations budgétaires…

Hélas, et malgré notre demande lors du Conseil municipal, la Ville de Saint-Etienne n’entend pas expérimenter une seule de ces possibilités lors de ce mandat.

Les élus de Saint-Etienne Demain
François Boyer, Pierrick Courbon, Isabelle Dumestre, Ali Rasfi, Laetitia Valentin

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *