Covid 19 : Le taux de mortalité est en hausse depuis quelques jours

Même le 11 novembre Pat est fidèle au site

Capitulation arménienne.
Après la signature d’un cessez-le-feu entre l’Arménie, l’Azerbaïdjan et la Russie, le député marcheur stéphanois, vice-président du groupe d’amitié France-Arménie, Jean-Michel Mis a été interrogé par le Progrès. Le parlementaire s’est récemment rendu avec l’ancien député François Rochebloine en Arménie sans toutefois se rendre au Haut-Karabakh pour raisons de sécurité.

La France co-préside le groupe de Minsk chargé de trouver une solution à la question de l’enclave arménienne. De son côté, Gaël Perdriau est signataire d’un pacte d’amitié avec une commune de l’Artsakh, mais depuis le début du conflit, il est étonnamment silencieux. Quant au député honoraire, François Rochebloine, il se dit « humilié par cette capitulation » et il dénonce « l’inertie de la France » et critique l’Union européenne. Il estime que « les dictateurs turc et azéri » ne s’arrêteront pas là et il a une pensée pour les victimes.

Un village « familial » à Saint-Romain-le-Puy.
En plein centre-bourg de la commune forézienne, le long du canal, un chantier de construction d’un village est en cours sous l’égide de Loire Habitat et du promoteur Village Concept. Ce lotissement amélioré doit accueillir des logements locatifs, pour seniors, familles
recomposées et monoparentales . Le village comportera un MAM, maison d’assistantes maternelles avec quatre professionnelles. Une association avec un animateur sera chargée de créer du lien social et de proposer des activités. D’autres projets sont en vue dans d’autres communes de la Loire.

Député et médecin.
Le député marcheur du Forez s’était déjà engagé en milieu hospitalier durant le premier confinement . Cette fois-ci, Julien Borowczyk
travaille à installer des duos médecin-infirmière pour soigner des patients de la Covid 19 dans d’autres locaux que des hôpitaux
surchargés.

Grâce aux connaissances acquises au printemps, ce type d’installation est possible. Il fonctionne depuis quelques jours à l’hôpital Claudinon du Chambon-Feugerolles mais d’autres implantations sont prévues dans le Gier et ailleurs dans le département. Le taux de mortalité est en hausse depuis quelques jours alors que certains hôpitaux comme celui de Roanne sont saturés.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *