Covid 19 : Il faudra rester patient et vigilant durant au minimum les six prochaines semaines

Covid 19. Quand Saint-Etienne fait le Une.
Sans surprise, le premier ministre a annoncé hier le passage de tout le département en couvre-feu. Mais, le taux d’incidence record de Saint-Etienne a intéressé les médias nationaux. Libération a publié hier un article sur le taux d’incidence record de 807 cas pour 100 000 habitants, soit le double de Paris. Le Monde consacre une page entière à la recherche des raisons qui peuvent conduire à un tel constat.

Même chose au Figaro. Quant au Progrès de ce vendredi, il consacre deux pages entières au sujet. Parmi les hypothèses, nos confrères relèvent un taux de pauvreté de 25% et une forte population immigrée. Invité hier de RMC, le maire de Saint-Etienne a rejeté l’entièreté du problème sur le gouvernement, restant évasif sur sa responsabilité..

En attendant, il faudra rester patient et vigilant durant au minimum les six prochaines semaines alors que la mortalité est en pleine croissance dans la Loire. Dans le Gier les maires demandent à la préfète des moyens hospitaliers militaires pour faire face au phénomène. A Montbrison, le maire, Christophe Bazile, critique aussi vivement l’action gouvernementale.

Conseil citoyen de quartier.
La « politique de la ville » dont bénéficie Saint-Etienne se traduit par la présence obligatoire de CCQ, les conseils citoyens de quartier, dans le cadre de la loi de 2014 et vient d’éditer un livret pour les nouveaux résidents. ce document gratuit contenant des informations pratiques et aussi des informations sur la vie associative du quartier.

Dans un deuxième temps, et dans un souci d’actualisation des données, une version numérique est à l’étude. En ce qui co,cerne les conseils de quartiers, obligatoires dans les villes de plus de 100 000 habitants, Saint-Etienne, qui n’a toujours pas de plan mandat,est en retard pour leur mise en place.

Une section APVF dans la Loire.
Hier 22 octobre, se tenait à Paris l’assemblée générale annuelle de l’association des petites villes de France qui regroupe des communes de 2500 à 25000 habitants. En plus de l’AMF, association des maires de France, il existe des associations des communes rurales, des villes moyennes, des grandes villes. L’APVF compte aujourd’hui 12000 adhérents de tous les départements. Son but est de préconiser un aménagement concerté et s’être une force de proposition.

Présent à cette assemblée, Eric Berlivet, maire de Roche-la-Molière et ancien vice président de Saint-Etienne Métropole a été élu membre de la commission « prévention et sécurité ». Il devrait aussi prendre la présidence de la section Loire. Des adhésions sont prévues dans les jours à venir.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *