Covid-19 – conséquences économiques et sociales pour la ville de Saint-Etienne

Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, président de Saint-Etienne Métropole a présidé hier dimanche, une nouvelle réunion de travail de la cellule municipale de coordination mise en place pour gérer efficacement la lutte contre le développement du Covid-19.

La priorité fixée par gouvernement à la suite de l’allocution du président de la République, jeudi dernier, reste d’assurer la continuité du service public, la préservation des secteurs essentiels, privées et publics, au fonctionnement de la Nation, au premier rang desquels se trouvent la santé et l’alimentation.
.
La ville de Saint-Etienne entend assumer l’ensemble de ses responsabilités dans le cadre des orientations fixées par le président de la République at avec le concours des moyens prévus par le gouvernement.
.
A la suite de l’intervention samedi soir du premier ministre annonçant le passage en stade 3 et la fermeture de tous les lieux publics « non indispensables » : (bars, restaurants, cinémas commerces à l’exception des magasins alimentaires, pharmacies, bureau de tabac/presse, banques, ou encore stations-essence), et face aux difficultés économiques que cela va engendrer, il a été acté dès aujourd’hui pour la ville de Saint-Etienne et Saint-Etienne Métropole afin de venir en soutien immédiatement auprès des acteurs locaux touchés :
– d’accélérer les paiements auprès de des fournisseurs et des prestataires,
– d’identifier toutes les prestations pouvant faire l’objet d’une avance de paiement,
– de reporter toutes les échéances dues à Saint-Etienne Métropole pour les entreprises, commerçants, hôteliers (loyers ou charges, taxes de séjours, redevances et autres).
.
Les marchés à Saint-Etienne sont maintenus uniquement pour la vente de produits alimentaires mais les étalages des forains permanents seront repositionnés afin de permettre de respecter une distance appropriée. Tant que la situation sanitaire l’imposera, tous les marchands occasionnels ne seront plus acceptés.
.
Rappelons par ailleurs que les mairies de proximité (privilégier dans la mesure du possible les demandes administratives ou d’informations via le site de la ville www.saint-etienne.fr ou par téléphone, Saint-Etienne Bonjour au 04 77 48 77 48) resteront ouvertes tant que les préconisations gouvernementales le permettront, pour maintenir un service public au plus près des habitants. Le portage de repas est maintenu.
.
Pour autant il est indispensable que tous les acteurs participant à la vie économique, sociale, culturelle, sportive, associative puissent être entendus et/ou fassent valoir leurs attentes auprès de l’Etat.
.
C’est la raison pour laquelle Gaël Perdriau rencontrera dès la semaine prochaine, dans le respect strict des normes sanitaires qui s’imposent dans la situation présente, les acteurs du monde économique, du commerce, des marchés et de l’artisanat, de la culture, de la vie associative et d’éducation populaire, de l’enseignement supérieur, à travers notamment les gouvernances et les conseils consultatifs qu’il a mis en place au cours de ce mandat, afin de faire remonter très rapidement leurs difficultés respectives liées à la crise sanitaire que traverse le pays.
.
A l’issue de ces rencontres, Gaël Perdriau sollicitera un rendez-vous, dès vendredi prochain, auprès de monsieur le préfet de la Loire pour partager les éléments recueillis et espérer la mise en place rapide de mesures gouvernementales d’accompagnement, en soutien aux acteurs locaux subissant économiquement et socialement la crise sanitaire.(chômage partiel élargi, garantie d’emprunt de la banque publique d’investissement, report d’échéances sociales et fiscales, mesures d’urgence et de soutien aux commerçants et artisans).
.
A moyen terme, et en lien avec les services de l’Etat, des chambres consulaires, des clubs d’entreprises, des associations de commerçants, des syndicats et branches professionnelles, dès que la situation le permettra, un plan de relance sera mis en place par la ville de Saint-Etienne et Saint-Etienne Métropole, secteurs d’activité par secteurs d’activité, avec des mesures spécifiques d’échelonnement, d’allègement de charges et d’exonération (taxe de séjour, révision de la cotisation minimale CFE, loyers et charges pour les occupants d’immobilier public, redevances terrasses) et de soutien à l’activité (forfait stationnement en surface gratuit en centre-ville, enveloppe exceptionnelle de soutien aux congrès et événements, procédure de passation de commande publique accélérée , aides immobilières ciblées aux entreprises en difficultés).
Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *