Conseil municipal de Saint-Etienne, le maire LR a littéralement pété les plombs

Interrogé sur la valse des cadres et la difficulté à trouver un remplaçant au chef de la police municipale limogé depuis des lustres, le maire LR a littéralement pété les plombs.

Une première candidature dans le Roannais.
L’Union pour la Loire, autrement dit la majorité départementale de Georges Ziegler, vient de dévoiler le quatuor qui se présentera aux suffrages des électeurs du canton de Roanne 2. Le binôme est composé de Farida Ayadene, adjointe au maire de la commune touristique de Villerest et de Lucien Murzi, adjoint au maire de Roanne , ville dont le maire, Yves Nicolin, commença sa carrière politique comme conseiller départemental. Les suppléants sont des adjoints de Riorges et Saint-Léger-de-Roanne, Catherine Rémy-Menu et Aurélien Garcia.

Ces quatre élus locaux s’affronteront à des collègues de gauche élus en 2015. A souligner que l’union de la gauche qui s’est faite récemment concerne 15 cantons sur 21 et pas le Roannais, théâtre d’une gauche fragmentée depuis des décennies.

Animation en fin de séance.
Avec 67 points à l’ordre du jour et 16 voeux des oppositions du gauche, le conseil municipal de Saint-Étienne de ce lundi 26 avril, commencé à 14h30 ne s’est achevé qu’en début de soirée. Et c’est en fin de séance que les esprits se sont échauffés, notamment celui du maire, à l’heure des voeux.

Ne supportant aucune critique, le maire a souvent été rouge de colère comme chacun peut le voir sur le site internet de Saint-Etienne qui diffuse en direct et en différé le conseil municipal. Interrogé sur la valse des cadres et la difficulté à trouver un remplaçant au chef de la police municipale limogé depuis des lustres, le maire LR a littéralement pété les plombs.

Même chose lorsqu’il a été question de la composition du cabinet pour laquelle il faudra encore attendre des mois pour en savoir plus. Même le Progrès a été mis en cause par le premier magistrat.

Et si le Département soutenait ses agriculteurs.
A désormais moins de deux mois des élections départementales et à quelques jours de la session plénière du conseil départemental, les élus socialistes, écologistes et apparentés sont déjà en campagne.

Dans un communiqué, le groupe Loire solidaire demande à la majorité départementale de soutenir le monde agricole ligérien et notamment les arboriculteurs et les viticulteurs. Ces élus proposent la création d’un plan de sauvegarde en quatre points : une aide financière d’urgence aux victimes des gelées d’avril, un dispositif de soutien à l’achat de matériel de protection, le lancement d’un plan « agriculture résiliente » et un soutien renforcé aux associations de solidarité avec les paysans en détresse. La majorité départementale est invitée à aborder ce sujet à la session du 3 mai.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com