Ce deuxième confinement risque de nous être fatale, pourquoi ne pas nous laisser travailler ?

J’aime mes commerces de la Loire veut donner un coup de main a tous ces commerçants qui font face à la difficulté de cette seconde fermeture imposée par ce re-confinement.

Aujourd’hui parole est donnée à Sabine et Philippe à la tête de l’entreprise Familiale crée en 1956. Un héritage que Sabine et Philippe ont repris en 1995 et qu’ils s’activent chaque jour à faire respecter et perdurer à travers leur professionnalisme dans un choix de qualité essentiellement fait de FABRICATION FRANCAISE.

Commercant non sédentaire Philippe a un stand de ménager et Sabine un stand de Sous vêtements Homme et Femme.
Tous les lundis à St Laurent de Chamousset, tous les mardis à Feurs, tous les mercredis à Sury le Comtal, tous les jeudis à Montrond les Bains , tous les vendredis à Chazelles sur Lyon et tous les samedis a Noiretable.
Fidèles au postes sur tous ces emplacement depuis plus de 25 ans .

Aujourd’hui ils font partis de ces commerçants dit non essentiels et donc fermés …

Comment avez vous vécu le premier confinement et quel est la différence avec ce deuxième ?

Le premier confinement avait deja été très compliqué pour nous et nous n’aurions jamais pensé que l’état nous
empêcherai de travailler une deuxième fois. Ce deuxième confinement nous semble bien plus injuste que le premier car beaucoup plus de magasin sont ouverts.

Avez vous l’impression que l’on vous empêche de travailler ?

Ahhh que oui ce n’est pas qu’une impression …. et on ne comprend pas pourquoi étant donné que nous sommes à l’extérieur.

Quel est concrètement le bon geste a avoir pour vous aider au delà des mots et des bonnes intentions ?

Les bons gestes à avoir sont très simples….ré-ouvrir rapidement les petits commerces, limiter l’accès à un client à la fois…
Nous sommes toujours derrière notre stand donc aucun contact direct avec le client et de plus à l’exterieur.
Du gel hydro alcoolique sur les stands ainsi que tous les gestes barrières nécessaires a tous.
Il est incompréhensible que l’on puisse autoriser l’ouverture d’une zone commerciale qui accueille 22 000 personnes/jour alors que nous qui accueillons 25 personnes/jour en extérieur ne puissions pas travailler.

Comment voyez vous l’avenir de votre profession et plus personnellement celui de votre boutique avec des mois d’incertitudes qui sont annoncés ?

Nous avons une vision positive sur nos entreprises si on peut continuer à travailler comme nous le faisons depuis 25 ans.
réouverture = reprise d’activité, de vie sociale et d’échanges humain.
Nous restons optimistes, on a besoin de nos clients et nos clients ont besoin de nous.
Ce n’est pas que des produits que nous vendons c’est une relation avec nos clients que l on sert tous les jours depuis tant d’années.

Le temps du confinement est propice à la découverte, est ce que vous pouvez nous conseiller un objet ou un autre produit que l’on peut retrouver dans votre boutique ?

Chemises de corps laine et soie pour moi et Poêles Pradel pour mon mari par exemple

Le « clic and collect « est ce une vrai aide ou juste un moyen d’etre encore visible .?

Pour nous le « clic and collect  » est juste un minuscule moyen d’être encore visible.

On parle beaucoup de se re-inventer avez vous déjà des idées pour la suite ?

Non aucune et on ne veux pas se réinventer ,nous existons déja.
Nous allons au travail avec le sourire c’est une passion avant tout.
Cet échange avec nos clients, la proximité, le service, toutes ces choses doivent perdurer et nous ferons tout pour sauver ça.

Nous sommes en extérieur pourquoi ne pas nous laisser travailler ?

 

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *