Partager cet article :

Retour aux sources.
Sympathique et efficace, Eugénie Bardet fut une attachée de presse appréciée à la Cité du design de Saint-Etienne.  Pour des raisons familiales, la jeune femme avait quitté Saint-Etienne, il y a quelques années.

Elle vient de prendre les fonctions d’attachée de presse et de community manager de l’office du tourisme de Saint-Etienne.

Pour assurer la diffusion du programme estival de cet organisme, elle vient de faire réaliser une vidéo de promotion diffusée sur les réseaux sociaux sur le thème :« A Saint-Etienne, il y a quelque chose d’autre ».
Une autre opération promotionnelle est conduite avec le voyagiste Expedia.

 

Polémique religieuse. Pas de trêve estivale.
Le quotidien national, le Monde, du 2 août, vient de publier un long article sur la suspension de l’imam de la grande mosquée de Saint-Chamond. Le journal part de la date du 20 juillet et du prêche à propos de la fête de l’Aïd. Le discours de l’imam est diffusé en direct sur Facebook et suscite dans la foulée un commentaire sur le compte Twitter de Isabelle Surply, conseillère régionale RN.

Dans la foulée, Catherine Séguin, préfète de la Loire, suspend provisoirement l’imam accusé de propos discriminatoires sur les femmes. Selon le journaliste du quotidien national, cette suspension confirmée par le ministre de l’intérieur pose un problème juridique, l’imam étant salarié en CDI.

Celui-ci, un Comorien établi à Saint-Etienne depuis 2013 et titulaire d’une licence de l’Université Jean Monnet donne des cours d’arabes aux filles comme aux garçons. Le maire LR de Saint-Chamond le considère comme un « modéré ».