Auteur : Jean Ducreux le samedi 26 à la Librairie Forum de Saint-Etienne

Signature Jean Ducreux, le samedi 26 septembre, de 10 heures à 16 heures

Jean Ducreux sera présent à la Librairie Forum, 5 Rue Michel Rondet, 42000 Saint-Étienne, pour une rencontre dédicace des cinq ouvrages qu’il a déjà fait paraître, et notamment de ses trois polars foréziens, qui sont les plus connus.

La trilogie « Des Crimes et des Routes » se déroule presque entièrement dans la partie sud du département de la Loire, dans un quadrilatère compris entre Saint-Étienne et Balbigny d’une part, entre Boën-sur-Lignon ou Montbrison et Veauche ou Chazelles-sur-Lyon de l’autre. Dans « le Héros de la RD 311 » (2017), une jeune et belle journaliste stéphanoise tombe amoureuse d’un assassin au grand cœur. Ce premier roman révise les attachements des uns et des autres, au-delà des frontières de plus en plus floues opposant traditionnellement les sexes.

Le lecteur entre de plain-pied dans l’univers très particulier des frères Carvalet, un terrain de fiction situé à cheval sur les départements 42 et 69, qui paraîtra bien réel aux Ligériens. « Le Fantôme de l’A72 » (2018) prend le même point de vue iconoclaste en ce qui concerne les religions. L’islam pacifique d’un gendarme beur y est mis à mal par les actions néfastes et funestes d’une entreprise terroriste dans la Plaine du Forez. Le pandore agit à la fois avec et contre sa hiérarchie. On y perd son latin et son arabe, entre croyants et mécréants, entre fidèles et convertis. Le Fantôme est le plus trépidant des trois volumes, avec force explosions et un nombre effrayant de victimes.

« La Disparue du Chemin des Tourettes » (2019) se concentre sur Saint-Étienne et la Vallée de l’Ondaine, avec, pour cheval de bataille, les filières de la drogue albanaise. C’est un volume plus nostalgique, dans lequel l’un des gendarmes part à la recherche de sa mère journaliste disparue. Les trois volumes proposent des structures de récit et des points de vue différents, ce qui agrémente encore la lecture. On suit avec passion les tribulations de ces deux gendarmes hommes et de ces deux journalistes femmes, embarqués dans des enquêtes souvent ahurissantes au sein de notre département. Le tout est enlevé et plein de rebondissements.

Vous pouvez vous aussi nous envoyer vos infos avec un texte et une photo a gillescharlesinfos@gmail.com

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *