Au Steel certains restaurateurs perdent l’appétit…

Depuis la crise du covid, la restauration a de nombreux soucis, au Steel pour certains gérants la situation aujourd’hui est critique, d’ailleurs 3 d’entre eux on décidé d’assigner la société qui exploite le site : Apsys. Le nombre de restaurants sur le site parait trop nombreux par rapport au projet du départ, le tribunal de commerce  de Paris devra trancher.

C’est vrai qu’en déambulant dans la zone de restauration dés les premiers jours, nombreux ont été surpris de voir que Saint-Etienne avait une spécialité, l’alignement de « burger »…En mars dernier c’est Tacos avenue qui fermait ses portes, les recettes n ‘étaient pas au rendez-vous. Des prévisions de 150 couverts par jour et un maximum de 90 couverts en moyenne, pour la réalité, il était temps de stopper l’hémorragie pour le propriétaire.

En décembre dernier c’était Fox food et snacking qui avait déjà tiré le rideau, et aujourd’hui d’autres restaurateurs sont dans l’impasse…Le projet initial prévoyait une dizaine de restaurants aujourd’hui c’est le double.

Le Steel a été ouvert en septembre 2020, après un retard sur le calendrier initial et de nombreuses polémiques entre les pour et les contres, les optimistes aujourd’hui mettent en avant les chiffres des visiteurs et les autres montrent du doigts les commerces a l’abandon en centre ville. Le directeur du Steel qui a toujours refusé de répondre à notre site par manque de temps, se satisfait des 500 000 visiteurs en mai dernier, il propose aujourd’hui aux restaurateurs des allègements de loyer, et propose un job dating pour le recrutement de personnel pour les restaurants…

Beaucoup de stéphanois lors de dialogue au comptoir ou aux croisements des rues stéphanoises disent le manque de locomotive et une offre diversifiée de consommation au steel, comme toujours le marché prendra sa place et la magie du steel opérera….

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com