Arrivée en 2021 d’un centre de santé « nouvelle génération » à Saint-Etienne ?

Selon un rapport publié en février 2020 de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques, l’accessibilité géographique aux médecins généralistes a baissé de 3,3% entre 2015 et 2018. Cette baisse s’explique en partie par la diminution globale du nombre de médecins en activité sous l’effet des nombreux départs à la retraite, et de l’effet prolongé du numerus clausus. Le territoire stéphanois ne fait pas défaut à ces évolutions démographiques, notamment dans certains quartiers stéphanois selon la direction départementale de l’ARS (article If Saint Etienne).
.
Face à cela, l’ARS déploie des aides incitatives et financières à l’installation de jeunes praticiens dans ces zones sous dotées, et certaines administrations publiques favorisent le recrutement de médecins salariés. Malheureusement, ces solutions s’avèrent peu efficaces et la problématique reste présente.
.
A cet effet, le maire de la ville de Saint Etienne, Gaël Perdriau (LR), a annoncé sur Facebook vendredi 06 novembre 2020, soit la veille de la venue du Premier Ministre Jean Castex au CHU de Saint Etienne, l’arrivée en 2021 d’un centre de santé « nouvelle génération » en lieu et place de la galerie Dorian. Cette structure gérée par la COSEM (Coordination des Œuvres Sociales Et Médicales) permettrait l’implantation de près de 50 médecins, 25 dentistes, d’un laboratoire d’analyses biologiques médicales, et d’un centre de radiologie.
Cette annonce qui fait l’effet d’une bonne nouvelle à la fois pour le centre-ville stéphanois, et pour la santé de ses concitoyens, pose toutefois plusieurs questions :
.
– Quid du recrutement des médecins, dentistes et personnels paramédicaux ?
.
Pourrait-il s’agir de l’arrivée massive de nouveaux médecins/dentistes ? Ce qui serait sans précédent sur le territoire ! C’est un peu le Père Noël avant l’heure, s’étonne même le Dr Jean-François Janowiak, dans les colonnes du Progrès (édition 14/11/2020), qui se pose la question dans ce contexte de l’arrivée de médecins à formation étrangère. L’autre problématique serait donc de regrouper des médecins exerçant déjà sur le territoire, au risque donc d’aggraver la désertification médicale des quartiers de la métropole stéphanoise. Là encore, le maire aurait assuré au Dr Janowiak, président du Conseil de l’Ordre des Médecins de la Loire, que ce ne serait pas le cas. Tout cela laisse perplexe…
.
On apprend également par la voix de ce dernier, que l’Ordre des médecins n’aurait pas été concerté avant la signature d’un tel projet, à la demande du COSEM qui souhaitait une discrétion totale.
.
– Quid du COSEM ?
Ce n’est pas la 1ère fois que la COSEM procède à l’implantation de centres de santé, néanmoins essentiellement situés en région parisienne. Il s’agirait donc d’une 1ère implantation en province, ce qui pourrait paraître étonnant mais encourageant et bienvenue. L’accessibilité aux soins semble être un des points forts de ces structures qui sont conventionnées secteur 1, pratiquent le tiers payant, et qui ont des conventions avec plus de 450 mutuelles.
.
– Quid de sa localisation en centre-ville ?
.
Que pouvons-nous attendre de la création d’un tel centre médical en centre-ville de Saint Etienne alors que beaucoup attendaient la venue de commerces. Seul l’avenir permettra de dire si cela dynamisera le centre-ville. Reste néanmoins que l’accessibilité et notamment le stationnement peut poser problème…
.
Enfin, coutumier du fait, le maire aura souhaité créer un énième « coup de com » avec cette annonce, juste avant la venue du Premier Ministre Jean Castex au CHU de Saint Etienne, au soutien des soignants dans cette crise sanitaire sans précédent. Cela ne pourra occulter le positionnement d’opposition permanente et non constructive du maire vis-à-vis du gouvernement.
En résumé, nous pouvons nous réjouir de la création d’un tel centre, même si cela pose de nombreuses questions quant à sa mise en place…
Pour Agir 42,
Antoine FOUILLOUX, Médecin
Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *