Après le déconfinement ça bouge dans la Loire

Les Brèves de Pat 18/05/2020

Démission.
L’information est passée relativement inaperçue dans un paysage médiatique marqué par le déconfinement et ses conséquences sociales et sanitaires. Thiérry Magnin a démissionné de son poste de porte-parole de la conférence nationale des évêques de France. Très connu à Saint-Etienne, Thiérry Magnin a été ingénieur-chercheur à l’école des mines de Saint-Etienne puis vicaire général du diocèse de Saint-Etienne.

L’homme a été ensuite un dynamique recteur d’université catholique de Lyon en pleine croissance. Il occupait son dernier poste depuis moins d’un an. Il a expliqué sur RCF qu’il souhaitait consacrer ses prochaines années à la recherche.

Prolongation.
Malgré la mise en route progressive du déconfinement, le conseil départemental de la Loire a décidé de poursuivre jusqu’au 2 juin son opération de solidarité « Aider nos anciens ». L’opération mobilise 84 bénévoles aussi du SDIS, service départemental d’incendie et de secours et des agents du Département.

La plateforme reçoit entre 10 et 20 appels quotidiens émanant de personnes âgées en perte d’autonomie. En moyenne, des solutions sont apportées dans un délai de 48 heures. De son côté, la caisse régionale de crédit agricole Loire Haute-Loire a ouvert un site internet dédié à la solidarité.

Activité parlementaire.
La députée LAREM du Roannais, Nathalie Sarles, a constaté que, durant le long confinement, le phénomène de non vaccination a progressé dans notre pays. La parlementaire propose aux pouvoirs publics de recourir aux 700 000 infirmiers de notre pays pour assurer une couverture vaccinale maximum. Quant à son collègue stéphanois, Jean-Michel Mis, spécialiste des questions numériques, il suit de près la question du traçage numérique dans différentes structures officielles.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *