Après Brest, Primark prépare son ouverture à Saint-Etienne

Après Brest, Primark prépare son ouverture à Saint-Etienne.

La célèbre marque irlandaise de prêt à porter à bas pris fait l’objet de nombreux articles de presse dans les nombreux pays où elle est installée. Beaucoup dénoncent les conditions de travail des enfants asiatiques qui travaillent dans les usines du groupe et le peu de respect de l’environnement.
En France, chaque ouverture d’un Primark est vécu comme un événement. C’est ce qui vient de se passer cette semaine à Brest où Primark vient de s’installer dans un centre commercial en difficulté. A l’occasion, une rue d’accès à été fermée durant deux jours et quelques 2500 personnes ont pu fêter l’ouverture.
Dans d’autres ville, l’installation de Primark a pu booster la fréquentation de l’hypermarché proche et des autres enseignes parfois au détriment du commerce de centre ville. A Saint Étienne, la coupure de ruban est prévue pour le 3 mars.
Les responsables nationaux de Primark et de Klepierre assisteront à l’inauguration du Primark de Saint-Etienne.
___________________________________

Philippe Croizon fait salle comble à Roanne.

Amputé des quatre membres, Philippe Croizon, est connu du grand public pour sa traversée de la Manche à la nage. Cet exploit n’est que le marqueur du courage quotidien de cet homme polyhandicape et modèle de courage.
Le club d’affaires de Roanne vient de l’inviter à faire partager son expérience devant un public Roannais très attentif au parcours de cet invité. Cette rencontre a aussi permis de donner un éclairage à l’association locale, « le moulin d’Angèle » qui aide à sociabiliser des personnes fragilisées de tous âges.
______________________________

Et si les Lorettois retournaient aux urnes bientôt !

À Lorette, chaque conseil municipal est transformé en un pugilat oratoire entre la majorité municipale de Gérard Tardy et son opposition. Outre les invectives, le conseil municipal est marqué par des démissions qui alourdissent encore un climat politique délétère.
Depuis quelques jours, la majorité distribue dans les boîtes aux lettres un bulletin de quatre pages qui résume le climat politique et laisse entendre une possible scrutin partiel.
Il ne suffirait désormais que de quelques nouvelles démissions pour amener le préfet à reconvoquer les électeurs. A suivre !

Gilles Charles

en retrait