Partager cet article :

Des signalements de dysfonctionnements liés notamment à la qualité de l’acheminement de la propagande électorale du premier tour des élections régionales et départementales ont été faits auprès de la préfète de la Loire.

info : ITW le media

Si des dispositions ont déjà été prises après chaque signalement pour apporter les réponses utiles en amont du premier tour, il est nécessaire de s’assurer, en vue du second tour de scrutin que des garanties supplémentaires soient apportées.

Ainsi, en complément des mesures nationales, la préfète de la Loire a pris les mesures suivantes en vue de prévenir l’apparition de telles difficultés à nouveau en amont du second tour ou de permettre des mesures correctives :
▪️ une supervision de la mise sous pli est assurée par la préfecture ;
▪️ un suivi, via une cellule au sein de la préfecture et des sous-préfectures, de la distribution de la propagande électorale sur tout le ressort départemental est activée en lien direct avec les prestataires et les élus.

Dans le cadre de ce suivi la préfecture fait un point formel deux fois par jour, avec Adrexo et La Poste (qui a repris une partie du marché d’Adrexo) sur les points suivants :
▪️ leur organisation, leur plan de distribution et son avancement
▪️ les écarts et des mesures prises pour les corriger,
▪️ les mesures correctives mises en œuvre suite aux signalements de la préfecture.

Par ailleurs les élus sont informés deux fois par jour de l’avancement des opérations et sont en capacité d’informer à tout moment la préfecture et les sous-préfectures des difficultés constatées. À tout moment, la préfecture et les sous-préfectures solliciteront les opérateurs sur les mesures correctives nécessaires suite à ces signalements.

Enfin, il est rappelé que compte tenu du calendrier de l’entre deux tours, l’acheminement de la propagande débutera le vendredi 25 juin au matin et aura nécessairement lieu jusqu’au samedi après-midi 26 juin inclus, quel que soit l’opérateur en charge de l’acheminement. Ainsi, les électeurs sont appelés à consulter leur boîte aux lettres jusqu’à ce moment-là.

Enfin, les électeurs peuvent également consulter les propagandes dématérialisées des candidats qui ont souhaité cette mise en ligne sur le site internet.