A Saint Étienne, les mouvements féministes sont descendus dans les rues

Le rendez-vous de Pat Françon

Yves Nicolin réélu.
Maire LR de Roanne, Yves Nicolin avait été réélu dès le premier tour des municipales. Candidat à sa propre succession à la présidence de Roannais agglomération, il vient de conserver son siège lors du dernier mandat, il avait lancé l’idée « d’une commune nouvelle » fusionnant Roanne et les communes de la couronne.

Le conservatisme l’avait emporté. Dans le Roannais, il subsiste plusieurs communautés de communes de petite taille.

Femmes dans la rue.
À Paris mais aussi à Nantes, Nancy, Metz, Grenoble, Valence mais aussi Saint Étienne, les mouvements féministes sont descendus dans les rues pour protester contre le remaniement et notamment la présence des ministres Gerarld Daanin et Éric Dupond Moretti, jugés machistes. À Saint Étienne, le rassemblement à eu lieu devant la mairie de Saint Étienne à l’appel du mouvement Nous Toutes.

Islam politique.
À l’initiative du groupe LR, le sénat vient de publier un rapport sur « les dangers de l’islam politique en France ». Le texte dénonce la diffusion « d’un islam radical polymorphe ». Les sénateurs proposent 44 mesures concrètes.

A Saint Étienne, avant le premier tour, L’AFP, 20 minutes et Valeurs actuelles avaient publiés des articles sur la.presence d’un ex frère musulman sur la. Liste Perdriau. Ce dernier, Abdelouhb Bakli, est « directeur d’établissement de placement éducatif et président d’association ». Il est connu comme ancien cadre de l’Uoif et membre d’un école islamique de Lyon.

Il est agent de la PJJ, la protection judiciaire de la jeunesse. Il vient d’être nommé conseiller municipal délégué à l’éducation populaire.

photo Droitcitoyen

 

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *