Partager cet article :

Ce mardi soir sur France 2, le journal de 20 H traitait d’un sujet étonnant les maisons et appartements peinent à se vendre dans notre ville.

Si les prix de l’immobilier flambent à Paris, avec des prix multipliés par trois depuis 2001, ils ont au contraire chuté de 10 à 20% en cinq ans dans des zones plus fragiles. Il devient alors plus difficile de vendre et de déménager dans ces zones. Exemple à Saint-Etienne (Loire), où un appartement bourgeois au cœur de la ville, lumineux, et d’une surface de 130 mètres carrés est en vente depuis deux ans. Son prix, 130 000 €, soit 20 000 € de moins que le prix initial.

Une baisse de 21% en cinq ans

À Saint-Étienne, l’immobilier est en berne et les prix sont en chute libre. « Ça s’explique principalement par des revenus faibles et la possibilité de trouver énormément de produits. La concurrence est réelle« , explique un agent immobilier. Laurent Briet essaye lui de vendre son appartement depuis deux ans, 157 mètres carrés, refait à neuf. En cinq ans, l’immobilier à Saint-Étienne a baissé de 21,3%.

info :https://www.francetvinfo.fr/economie/immobilier/immobilier-ces-villes-ou-l-immobilier-est-en-chute-libre_3157441.html