Ghislain Printant veut aller chercher des points à Nîmes…

Notre ami Jérome Sagnard a rencontré Ghislain Printant avant Nîmes-ASSE

Après la pression mise par les supporters ultras avant la conférence de presse, Ghislain Printant se sentait dépité voir lâché par la performance en retrait de certains joueurs notamment les cadres de son équipe qui voulait pourtant de lui à la tête du club en juillet dernier. Donc, en réponse, il était bien décidé de mettre à son tour la pression sur son groupe ce dimanche après-midi sans doute pour son dernier match à la tête de l’équipe avant son prochain remplacement par Claude Puel la semaine prochaine.

« J’ai accordé ma confiance aux joueurs, mais ils ne m’ont pas rendu cette confiance. Maintenant, il faut faire en sorte de répondre présent dimanche. Je vais placer le groupe devant ses responsabilités. »

Comment vivez-vous cette période délicate ?

À aucun moment, on m’a notifié que je n’étais plus l’entraîneur de l’ASSE. Je suis dans l’état d’esprit d’un homme qui veut aller chercher des points à Nîmes. Le contexte est difficile, pesant, surtout pour les joueurs. Mais ce sont nous et nous seuls qui nous sommes mis dans cette situation. À nous de faire en sorte de prendre les points dont nous avons besoin pour s’en extraire.

Qu’avez-vous dit à vos joueurs depuis la défaite à domicile face à Metz ?

Les résultats ne plaident pas en notre faveur. J’assume et il faut assumer. C’est ce que j’ai répété lors des entretiens individuels que j’ai eus avec des joueurs. J’ai entendu leurs propos, ils ont entendu les miens, ma colère et ma déception. Aujourd’hui, la réalité est que l’ASSE est en manque de points.

Regrettez-vous de ne pas avoir fait entendre votre colère beaucoup plus tôt ?

J’ai accordé ma confiance aux joueurs, mais ils ne m’ont pas rendu cette confiance. Maintenant, il faut faire en sorte de répondre présent dimanche. Je vais placer le groupe devant ses responsabilités.

Allez-vous effectuer des choix forts comme vous l’avez laisser entendre après le match contre Metz ?

J’ai échangé longuement mercredi soir avec mon staff. Depuis, j’ai eu des entretiens avec mes joueurs.  Il y a encore un dernier entraînement avant le match ce samedi après-midi en huit clos. Ce groupe-là sera placé devant ses responsabilités. Je crois en ce groupe. Il est capable de réagir. Le rendement de chaque joueur est trop insuffisant pour avoir une force collective. À eux d’élever leur niveau d’exigence et de répondre présent.

William Saliba peut-il intégrer le groupe ?

William a participé à une opposition jeudi. Je pense qu’il sera dans le groupe mais il ne pourra pas débuter le match. Il ne peut avoir que quelques minutes de jeu. Je tiens compte des prochaines échéances, pour le club et pour lui.

Quel regard portez-vous sur Nîmes ?

Je connais bien son entraîneur (Bernard Blaquart) et le stade des Costières. C’est une équipe programmée pour lutter, très difficile à manœuvrer à la maison. Elle joue avec ses vertus. Aller aux Costières n’est pas un rendez-vous évident. Toutes les équipes y ont du mal. Aujourd’hui, on doit endosser un autre costume et se faire mal sur le terrain.

Merci Jérome de partager
http://lepetitfurania.e-monsite.com/pages/page-29.html?fbclid=IwAR28P4yxQU0Doi6w6nMcMmhr4ev4rMi70hx6GHk78YEaGvYohkpaQgEvzkk#74xXPPMbqpX5obgE.01

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *