1000 titularisations au CHU de Saint-Etienne : une annonce en trompe-l’œil ?

Question orales déposée par les élus du groupe Nouvelle Gauche à la Mairie de Saint-Etienne Myriam ULMER et Pierrick COURBON.

“au passage mes excuses à G.Perdriau puisque ce n’est pas lui qui m’a banni de la communication officielle de la Mairie, mais un censeur payé par mes impots.”

Nous avons appris, par voie de presse, votre annonce de la titularisation prochaine de 1000 personnes parmi les effectifs du CHU de Saint-Etienne, à la suite de la dernière réunion du Conseil de surveillance que vous présidez.

Cette annonce surprenante s’est vite transformée « en 1000 créations de postes » sous la plume de certains. La réalité est beaucoup moins reluisante, puisqu’il s’agit simplement de la requalification de contrats de travail précaires en CDI, voire de la titularisation de certains personnels, mais nullement de créations de postes.

Précisément, on parle de 19 personnes concernées par ce changement de contrat au service des Urgences, qui compte plus de 60% de contractuels ! Il reste donc beaucoup de chemin à parcourir et nous sommes loin d’une évolution de grande ampleur de nature à changer profondément la situation de nos urgences.

Cette annonce n’a donc aucune incidence sur le sous-effectif chronique dont souffre le CHU de Saint-Etienne et contre lequel les personnels sont mobilisés depuis plusieurs mois maintenant.

Certes, nous nous réjouirons toujours de la déprécarisation de salariés, mais nous n’oublions pas que la « CDIsation » des personnels, pour employer un barbarisme, ne suffit pas à en faire des fonctionnaires hospitaliers.

De plus, nous nous étonnons du fait qu’en tant que Président du Conseil de surveillance, vous ayez pris l’initiative de cette déclaration, alors que la décision ne relève nullement de votre compétence. La direction du CHU, réellement en charge de la gestion de l’établissement, avec l’autorité de tutelle, annonce d’ailleurs des chiffres bien différents puisqu’elle évoque 1400 titularisations… sur 3 ans et qu’elle précise que cette décision date du mois d’avril.

Bien que nous soyons pleinement conscients de votre recherche de coups de communication avant les prochaines échéances électorales, votre annonce nous interroge car elle invite, en creux, à se poser une question évidente : si l’on considère que vous jouez un véritable rôle dans la politique RH du CHU, qu’avez-vous fait pendant 5 ans ?

Myriam ULMER
Pierrick COURBON

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *