Jonathan MOTHE quitte le Parti Socialiste

Jonathan MOTHE Ancien Président des Jeunes Socialistes de la Loire de 2012 à 2016,  et membre du PS de 2012 à 2019, communique ce jour..

Adhérent au Parti Socialiste depuis plusieurs années, j’ai pris la décision de démissionner de ma famille politique.2014-2016, communique ce jour sa décision…

Politiquement, je ne me retrouve plus dans les positions de mon parti, que ce soit pour la campagne des élections européennes ou encore dans les décisions qui ont été prises nationalement depuis maintenant plusieurs années. Je n’ai pas pu me résigner à voter pour Raphaël Glucksmann et la liste PS-PP. C’est pourquoi, en mon âme et conscience j’ai voté pour la liste France Insoumise conduite par Manon AUBRY.

J’ai noté l’échec total des différents partis de gauche à vouloir se rassembler, alors que les élections européennes sont sûrement les plus importantes car il n’y a qu’un seul tour.

Parmi les différents leaders, personne n’a été capable de mettre son égo de côté afin de pouvoir envoyer le maximum de députés de gauche au parlement européen. Si seulement ils avaient su se rassembler dignement, la gauche serait en tête avec plus de 30 % des suffrages.

A la place de cela, la gauche est en miette, et l’Union Européenne est mise en échec une nouvelle fois en France, en Italie, en Hongrie et au Royaume Uni. Le succès de la liste conduite par Yannick Jadot est en revanche un espoir pour le climat et la jeunesse Française, qui a d’ailleurs majoritairement voté pour EELV. La prise de conscience écologique est une bonne nouvelle pour le futur.

Le manque cruel de propositions de mon parti montre une déconnexion criante de vérité sur l’état du parti et de la gauche en général . Si j’ai continué de renouveler ma carte c’est que localement, au niveau de la fédération, je me retrouvais dans les idées et convictions qui étaient portés par les militants et responsables comme Johann Cesa, Premier Secrétaire Fédéral dans la Loire.

A travers mon parcours professionnel de boulanger, j’ai pu travailler chez un petit artisan comme dans une grande chaine de boulangerie, en France mais aussi à l’étranger (Norvège). J’ai été confronté à la dureté du travail et je sais ce qu’est la valeur du travail. Cette valeur travail qui est tant mise en avant par des politiques bien souvent apparatchik qui n’ont jamais travaillé, sauf pour leur propre intérêt.

Je ne peux plus me cacher derrière mon petit doigt. C’est pourquoi, aujourd’hui, j’ai pris la décision de démissionner définitivement du Parti Socialiste. Je ne rejoindrai aucune autre formation politique.

Je souhaite retrouver ma liberté d’action et de parole. 

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *