Espérance Banlieues à Montreynaud La polémique enfle, le malaise s’installe

communiqué  des élus du groupe Nouvelle Gauche à la ville de Saint-Etienne, Myriam ULMER et Pierrick COURBON concernant l’installation de l’école privée hors-contrat du Cours La Fontaine dans les locaux de l’ex-école Fleming à Montreynaud.

Espérance Banlieues à Montreynaud

La polémique enfle, le malaise s’installe – Gaël Perdriau doit se positionner

Depuis que le versement d’une subvention de 350 000 € de la Région Auvergne- Rhône-Alpes, destinée à soutenir l’installation de l’école privée hors contrat du Cours La Fontaine à Montreynaud a été rendue publique, la polémique enfle et le malaise s’installe.

Les élus du groupe “Nouvelle Gauche” sont pleinement mobilisés sur ce dossier depuis le printemps 2018, lorsqu’une délibération envisageant la vente d’un bâtiment municipal au profit du bailleur Loire Habitat, qui louerait ensuite le bâtiment rénové au Cours La Fontaine, a été soumise au vote.

Nous savons qu’à ce jour, la vente n’est pas effective et que l’ex-école Fleming est toujours propriété de la Ville de Saint-Etienne. Aussi, nous demandons au Maire de Saint-Etienne de se positionner clairement et d’assumer les engagements pris. Lors du Conseil municipal du 4 juin 2018, celui-ci a en effet déclaré : “Je ne veux pas que de l’argent public destiné à Saint-Etienne, pour nos quartiers pour les projets que nous défendons, aille sur un projet que nous ne défendons pas.”

Or, l’on parle bien de 350 000 € d’argent public versés au titre de la politique de la Ville par le Conseil régional. Le silence actuel de la majorité municipale sous-entend-il qu’elle soutient un tel projet ? Alors que la municipalité n’a pu trouver le moindre centime pour sauver le centre de loisirs et l’Amicale Laïque du quartier, alors que les équipements sportifs sont délaissés, que les structures associatives sont exsangues, tant sur un plan financier qu’au niveau de leur gouvernance, que les services publics restent fragiles sur la colline, cette levée d’argent public pour ce projet d’école est indécent et confine à l’offense.

Nous nous étonnons par ailleurs de l’énergie déployée par Loire Habitat pour rendre possible l’installation de cette école. Il nous semble pourtant que là n’est pas la finalité première d’un bailleur social… Plus simplement, nous aimerions que Loire Habitat déploie la même énergie et le même volontarisme pour répondre aux attentes de ses locataires, en trouvant des subventions pour accélérer des projets de travaux d’amélioration et/ou de rénovation de son patrimoine.

Nous restons mobilisés aux côtés des membres de la communauté éducative des écoles publiques de Montreynaud pour que l’argent des contribuables serve prioritairement l’intérêt général.

Myriam ULMER
Pierrick COURBON

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *