LOIRE OFFSET TITOULET, SUITE !

COMMUNIQUE DE PRESSE samedi 27 avril 2019.

SEPT semaines de grève et d’occupation de l’usine par les salariés. Le stock papier et les machines ont été scéllés par le liquidateur mais notre mouvement se renforce.


Le mandataire, à la lumière du rapport d’expertise, a fini par demander au Juge la désignation d’un expert judiciare pour examiner la comptabilite des autres sociétés de nos actionnaires afin qu un eclairage puissent etre apporté sur les causes de la déconfiture de l’entreprise…

L’intersyndicale CGT/CFDT et les salariés engagent aussi toutes les procédures judiciaires possibles.

Après nous avoir exploités pendant des années, nos patrons qui ont construit leur fortune sur notre dos, se sont mis secrètement à l’abri et ont liquidé volontairement notre entreprise. C’est ainsi que 130 salariés se retrouvent à la rue sans rien.

On se demande ce qu’ont fait les pouvoirs publics chargés de la surveillance de l’entreprise ou du suivi des aides publiques.

Enfin, le ministres de l’Economie et des Finances, alerté par les députés de la Loire, nous invite à Paris pour une audition. Une nouvelle question sera posée à l’ Assemblée Nationale le lundi 29 avril par le député de notre circonscription, Régis JUANICO.

On attend que les AGS qui paient une grande partie de ce naufrage agissent aussi en justice.

Silence radio du cote de la Préfecture.

On continue notre combat pour faire toute la vérité sur cette liquidation organisée, pour que nos patrons et leurs éventuels complices rendent enfin des comptes et pour que les salariés soient rétablis dans leur droit.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *