Municipales 2020 à Saint-Etienne construire ensemble un projet de gauche

Construire ensemble un projet de gauche, écologiste et citoyen pour les prochaines élections municipales à Saint-Etienne

 

Communiqué de Régis Juanico

A un an des élections municipales, le maire sortant, Gaël Perdriau, est en échec sur des engagements forts de son programme 2014 :

–         échec sur le commerce de centre-ville, encore davantage fragilisé par le projet Steel ;

–         échec sur la sécurité dans les quartiers ;

–         échec sur la transition écologique et les mobilités : aujourd’hui, la ville de Saint-Etienne est très en retard, notamment sur le Plan Vélo et plus globalement, dans la lutte contre le réchauffement climatique ;

–         échec sur la démocratie participative, puisque les conseils de quartier ont quasiment été supprimés et que faire des cahiers de doléances une fois tous les cinq ans, ce n’est pas faire de la démocratie continue.

Il y a aussi un problème de méthode avec le maire sortant. Gaël Perdriau décide seul aujourd’hui, avec une ou deux personnes, qui ne sont pas élues, dans une forme de gouvernance autoritaire et verticale. Plus grave encore, le maire de Saint-Etienne entretient un climat de défiance et de tension permanente avec le Préfet de la Loire, avec les membres du Gouvernement, mais aussi avec les autres collectivités territoriales partenaires. Ce climat est préjudiciable aux intérêts de notre territoire.

Face à ce constat, les forces de gauche, écologistes et citoyennes doivent se rassembler autour d’un projet collectif. Nous avons un an pour le faire. Un travail unitaire est déjà en cours autour du Parti socialiste, d’Europe-Ecologie-Les-Verts, de mon parti Génération.s, des forces citoyennes et d’autres forces.

A Saint-Etienne, le vote en faveur des idées de gauche et écologistes demeure relativement élevé. Aussi, il s’agit d’entendre l’aspiration forte de cet électorat à l’unité. Nous portons collectivement la responsabilité d’incarner l’espoir d’une vraie alternative à la majorité en place, faute de quoi nous serions tous relégués au rang de figurants dans la bataille qui s’annonce.

Je prendrai toute ma part à l’élaboration de ce projet, mais je confirme que je ne serai pas candidat tête de liste pour les prochaines municipales à Saint-Etienne.

J’aime faire ce que je dis et dire ce que je fais. Engagé depuis 30 ans dans la vie politique nationale, j’ai annoncé quand j’ai été réélu député en 2017, que ce serait mon dernier mandat de député. J’ai été réélu de justesse et je dois à mes électeurs de terminer mon mandat de député : je ne vais donc pas briguer d’autres mandats, ce serait trahir leur confiance.

Toutefois, je serai complètement mobilisé au sein de l’équipe qui va travailler à Saint-Etienne à une alternative collective, de gauche, écologiste et citoyenne, face à Gaël Perdriau : avec la sénatrice Cécile Cukierman, ou encore avec Pierrick Courbon et Olivier Longeon, qui assurent un rôle de leaders au Conseil municipal et sont présents sur le terrain. L’alternative existe.

Encore inconnu à un an de l’élection, Gaël Perdriau l’a emporté en 2014. En 2020, la gauche et les écologistes peuvent se rassembler et gagner autour d’une vision et d’un projet municipal offensif.

En tant qu’élu, je mettrai toute mon énergie dans la transmission de mon expérience à une nouvelle génération qui bâtira le Saint-Etienne de demain. Je serai à 100% derrière le candidat le plus rassembleur, à même d’incarner cette ambition collective.

 

Régis JUANICO

Député de la Loire

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *