Qui se souvient de l’épaisseur du Matefaim ?

Parce que je me souviens de cette époque ou l’on voulait mater la faim avec quelques chose de pas chère et qui tienne au ventre.
Parce que je me souviens de ma grand mère maternelle qui n’était pas très cuisinière, ce qui ne l’empêchera pas de fêter ses 98 ans dans quelques jours.
Parce que quand je lui demandais des crêpes pendant les vacances elle me faisait des MATEFAIM….

Cette ancienne recette paysanne, que l’on retrouve dans de nombreux départements de la région, très connu dans le Forez et sur Saint-Etienne, désigne actuellement tantôt un type de galette tantôt un type de crêpe épaisse.

Matafan est un mot franco-provençal, francisé dans certaines régions (Lyon et ses environs ainsi que la Loire notamment) en matefaim. Dans le nord de l’Ardèche et certaines parties du Jarez.

On trouve une recette au nom proche de matafeam dans un recueil de recette, écrit en occitan et en latin probablement entre 1380 et 1390.

Le matafan a évolué : la galette est devenue une crêpe salée épaisse, élaborée avec de la farine, des œufs, de l’eau, et en options des pommes de terre écrasées et du fromage. Aujourd’hui, on la trouve toujours couramment en accompagnement d’autres mets.

Cependant, la recette a aussi été adaptée en version sucrée, en remplaçant les pommes de terre par des pommes, de préférence des reinettes, et en enrichissant la pâte avec du lait, du sucre, de la levure et du sucre vanillé, ce qui la rapproche d’une classique pâte à crêpe. Ce matefaim est servi traditionnellement en famille pour la Chandeleur.

Préparation

  1. Dans un saladier, casser les œufs et les battre avec le sucre
  2. Ajouter ensuite la farine, la pincée de sel et bien mélanger pour éviter les « catons » (= grumeaux)
    Photo de l'étape
  3. Délayer progressivement avec le lait
    Photo de l'étape
    Photo de l'étape
  4. Laisser reposer la pâte environ 2 h si possible
  5. Ajouter à la pâte de l’eau de fleur d’oranger, du zeste de citron, 2 grosses pommes coupées en fines lanières ou mieux râpées à la râpe à gros trous
    Photo de l'étape
  6. Faire chauffer une poêle largement huilée et y verser la pâte
    Photo de l'étape
  7. Laisser cuire à feu doux environ 15 mn en retournant la « grosse crêpe » plusieurs fois pour que ça dore bien partout; surveiller que ça ne brûle pas!
    Photo de l'étape
  8. Servir tiède.
info : Internet
Partager cet article :

2 thoughts on “Qui se souvient de l’épaisseur du Matefaim ?

  1. Je suis montpelliérain depuis septembre 1980 ,mais stéphanois de coeur. Je serai ravi de pouvoir collecter ces souvenirs .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *