Le Député Jean Michel MIS invité par le ministre de l’Intérieur pour échanger sur les violences et dégradations subies par les commerçants.

A l’invitation du ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, j’ai participé ce mardi 5 mars à une première réunion d’échange et de travail sur les questions de sécurité.
Ce rendez-vous, dorénavant mensuel, m’a permis d’attirer l’attention de Christophe Castaner sur la nécessité de renforcer la police de sécurité du quotidien dans nos quartiers de reconquête républicaine. J’ai également insisté sur la question des moyens à mettre à disposition de nos forces de l’ordre.

Dans la continuité de mon engagement sur ces questions de sécurité, dans la soirée, à l’occasion des débats dans l’hémicycle sur la question de la judiciarisation et la criminalisation de l’action militante, je suis revenu sur les violences inadmissibles subies par les Stéphanois et tous les Français, à l’occasion des manifestations des gilets jaunes.

Avec l’adoption très prochainement de la proposition de loi visant à renforcer et garantir le maintien de l’ordre public lors des manifestations, nous allons donner des moyens opérationnels aux forces de l’ordre afin d’assurer la sécurité des citoyens lors des manifestations et de lutter contre les violences et dégradations subies par les commerçants.

Pour information :
A l’initiative de Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, de Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités locales, et de Laurent Nuñez, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur, une réunion se tiendra à Bercy demain jeudi 7 mars en présence des maires sur les mesures d’accompagnement des commerçants et des collectivités affectés par les manifestations des gilets jaunes des grandes villes et des agglomérations.

Légende photo : Jean-Michel MIS est intervenu dans l’hémicycle mardi 5 mars sur la question des violences subies par les Stéphanois en marge des manifestations.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *