Les sirènes sont de retours à Saint-Etienne !

C’est un son que nous avions l’habitude d’entendre le mercredi…et puis il a disparu comme tant de choses.

Et puis ce matin du coté de Centre Deux elles sont revenues ou plutôt nous les avons a nouveau entendus nos sirènes.

Essais des sirènes d’alerte à la population ce matin sur quartier #Centre2 et cet après-midi sur #Beaubrun #Méons #Terrenoire …… Pas d’inquiétude nous à lancé un message du Préfet de la Loire su Twitter.

Petit rappel :  chaque premier mercredi du mois à midi et avec une sonnerie d’1 minute et 41 secondes.

En France, depuis la seconde guerre mondiale, les sirènes ont progressivement remplacé le tocsin (sonnerie de cloches à coups redoublés). A partir de 1948, le Réseau national d’alerte (RNA), réseau de sirènes majoritairement implantées le long des frontières terrestres, rempli la fonction d’alerte des populations. Hérité de la défense passive, c’est à dire de la protection des populations en cas de guerre, il est tout d’abord conçu comme un outil de réponse à la menace aérienne.

Avec la guerre froide, le déploiement des sirènes s’accélère. Aujourd’hui, le réseau est toujours en partie géré par l’armée de l’air en raison de l’élément «Agression aérienne » initialement pris en compte, mais cet outil est également utilisé pour prévenir la population d’un sinistre de sécurité civile, d’origine naturelle ou technologique.

La diversification des risques a nécessité une modernisation de l’alerte. La mise en place du système d’alerte et d’information des populations (SAIP) a été l’occasion de revoir l’implantation des sirènes afin de mieux prendre en compte les nouvelles natures de risques et répondre de manière plus pertinente aux besoins actuels de la population.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *