MANUFRANCE toujours dans les coeurs stéphanois

Suite de notre série sur Manufrance encore Merci à Carole TAVITIAN, on refait l’histoire…

En 1945, c’est le début des ouvertures d’agences agréées MANUFRANCE. Un premier pas de MANUFRANCE vers une relation avec le commerce indépendant. Sept ans plus tard en 1952 Jean FONTVIEILLE succède à Pierre DREVET à la tête de la société.

Entre 1964 et 1970 Manufrance crée plusieurs fusils, la carabine REINA, à répétition automatique calibre 22 LR, 8 coups, le fusil RAPID, fusil de chasse semi-automatique à pompe, le fusil PERFEX, fusil de chasse automatique 3 coups et le fusil FALCOR, fusil superposé de chasse et de trap.

En 1970, MANUFRANCE fabrique 65 % de la production française d’armes de chasse. L’entreprise dispose de 125 000 m² d’usines à Saint-Etienne. Elle expédie chaque année 20 000 tonnes de marchandises en France et dans le monde entier.
48 magasins et agences sont répartis dans toute la France. 1 500 000 foyers reçoivent le catalogue.

Il y a 64 magasins à l’enseigne en France en 1973. 30 000 références sont alors représentées au catalogue.
MANUFRANCE fabrique près de 30 000 OMNIA par an. Le CHASSEUR FRANCAIS est diffusé à 815 000 exemplaires.
MANUFRANCE est alors une société industrielle et commerciale de dimension internationale produisant plus de 80 000 fusils par an, avec plus de 4 000 salariés.

A partir de 1975, des difficultés importantes apparaissent. En effet, outre les effets négatifs du premier choc mondial pétrolier sur la consommation, l’outil de production n’a pas suivi les évolutions.
Le transfert de la VPC dans les nouveaux locaux du quartier de Molina à St Etienne provoque des problèmes commerciaux. Ces difficultés portent préjudice au fonctionnement normal de l’entreprise, des remous internes débutent, les problèmes s’amplifient.

En 1979, la S.A. MANUFRANCE est mise en règlement judiciaire. Elle autorise une location-gérance à la Société Nouvelle Manufrance sous la direction de Mr MESTRIES (90 000 commandes en Vente Par Correspondance à 450 F de moyenne, à 3 mois du lancement du catalogue. Mais la Société Nouvelle Manufrance ne peut pas servir les commandes par manque de fonds de roulement non accordés par les banques).

foule de manifestants avec banderole pour la relaxe de manufrance
©Francois HENRY/REA

En 1980 c’est la Mise en liquidation de la Société Nouvelle Manufrance. La S.A. MANUFRANCE annule son contrat de location-gérance. Le 22 Octobre, occupation des locaux de MANUFRANCE par les salariés pendant 7 mois. Le Tribunal de Commerce vend alors le CHASSEUR FRANCAIS. Fin décembre, 20 syndicalistes mettent en place en 6 jours une Société de Coopérative Ouvrière de Production et Distribution (S.C.O.P.D.). 600 salariés qui restent dans l’occupation adhèrent à la S.C.O.P.D. MANUFRANCE en tant que coopérants. La S.C.O.P.D. MANUFRANCE (qui bénéficie d’;un contrat de location-gérance émanant de la S.A. MANUFRANCE) relance la fabrication HIRONDELLE, OMNIA, ROBUST, SIMPLEX, FALCOR CHASSE, FALCOR TIR, RAPID, IDEAL, PERFEX, REINA, MERCURE). Les coopérateurs ont versé leur indemnité de licenciement (environ 9 Millions de Francs). Le Tribunal de Commerce officialise la reprise du travail. Des coopérateurs extérieurs déposent 4 000 parts participatives.

Le nouveau gouvernement en 1982 accepte le plan de redressement et apporte une participation de 40 Millions de Francs (subventions, créations d’emplois, …) et 40 Millions de Francs de prêts participatifs.

Malheureusement en 1985, Mise en liquidation des biens de la S.C.O.P.D. Résiliation du contrat de location-gérance avec la S.A. MANUFRANCE. Devant ces échecs successifs de location-gérance, la S.A. MANUFRANCE est mise en liquidation de biens. Plusieurs ventes sont alors décidées. Le 19 Février 1986, sont vendus le matériel, le mobilier et les immeubles.

Le 20 Juin 1988, Jacques TAVITIAN, homme d’affaires régional, acquiert l’essentiel des marques, brevets et modèles de la MANUFACTURE FRANCAISE d’ARMES ET CYCLES DE Saint-Etienne  dont notamment les marques MANUFRANCE et MF…

Siège social – 6 rue de Lodi – 42 000 SAINT-ETIENNE – serviceclients@manufrance.fr

 

 

 

 

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *