Tout doucement Saint-Etienne prend son manteau blanc…

Tout doucement lentement
Saint-Etienne enfile son manteau blanc
qu’il est loin le temps
des éclats, des jets d’eaux,
des rails aux reflets d’argent
tout doucement, intensément
Saint-Etienne devient blanc
le silence à la place des chants d’oiseaux
et le vent qui souffle sur mes collines
flacon après flocon
Saint-Etienne fait son nouveau nid
Saint-Etienne se colorie de blanc
tous ses quartiers qui se redessinent
du soleil à la terrasse
la neige prend sa place…

(gc-2 fevrier 2019)

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *