En 1911 la MANUFACTURE FRANCAISE D’ARMES ET CYCLES DE SAINT-ETIENNE prend l’appellation commerciale Manufrance

Lié à Saint-Etienne, Manufrance fait toujours parler c’est en 1911 que La MANUFACTURE FRANCAISE D’ARMES ET CYCLES DE ST ETIENNE prend l’appellation commerciale MANUFRANCE et devient une Société Anonyme, dont Etienne MIMARD est le premier Président Directeur Général.

En 1893, c’est la construction des immenses bâtiments du Cours Fauriel à SAINT-ETIENNE qui commence.
Et l’introduction d’articles de pêche dans le catalogue dénommé « TARIF-ALBUM ».

En 1900, 80 succursales sont déjà ouvertes dans toutes les colonies françaises. Application de la roue libre aux cycles de la Manufacture par Jean FASANO, inventeur et Sous-Directeur de la Manufacture. (Source Essor de la Loire) et l’argissement de la gamme de cycles HIRONDELLE.

Cette gamme de cycles se démarque par un design bien spécifique, étudié pour apporter un maximum de confort aux cyclistes : guidons anti-vibrations, selles à ressort pour amortir les chocs, au début du XXème siècle, les agents de police cycliste de Paris possédaient des bicyclettes de la marque Hirondelle, d’où leur surnom …

Toujours à la pointe en 1902 Manufrance construit une centrale électrique pour son usine.

En 1914 Décède de Pierre BLACHON qui lègue la majorité de ses actions aux Hospices Civils de St Etienne. Année de plusieurs créations avec le pistolet LE FRANCAIS, la mise au point du pneu démontable. L’année précédente Manufrance avait déja créé le fusil ROBUST, fusil de chasse juxtaposé, la référence dans ce type de fusil. Et sort une bicyclette modèle grand tourisme, 6 vitesses, rétro-directe et roue libre pour une somme de 200 F.

Durant cette première partie du siècle, MANUFRANCE a déjà ouvert une quinzaine de magasins dans les plus grandes villes de France dont Nantes, Rouen, Lille, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Toulouse, Avignon, Nancy, Troyes, Valence, Lyon, Marseille, Nice, …

Son fameux catalogue le CHASSEUR FRANCAIS est tiré à 475 000 exemplaires en 1939.

En 1944 c’est l’année du décès d’Etienne MIMARD qui lègue ses actions à la ville de St Etienne. Pierre DREVET devient Président Directeur Général.

Anecdote : Etienne Mimard avait fait modifier le clavier des machines à écrire de son entreprise, afin que les dactylos formées chez lui ne puissent travailler ailleurs. 

à suivre…

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *