Le monde économique ligérien appelle à l’apaisement et alerte le gouvernement sur la situation économique des entreprises !

Le monde économique ligérien appelle à l’apaisement et alerte le gouvernement sur la situation économique des entreprises !

communique de presse du monde économique ligérien

Le monde économique a relayé l’inquiétude mais aussi l’exaspération de nombreuses entreprises face à la flambée du coût des carburants, pour partie imputable à l’augmentation des taxes.

S’il existe donc, sur le fond, une empathie et une compréhension à l’égard du mouvement des gilets jaunes, pour autant, les manifestations de ce samedi 1er décembre ont donné lieu à des violences inacceptables qui ne peuvent qu’être condamnées.

Depuis maintenant trois semaines, la situation économique de notre pays se dégrade. Les blocages continuent, ce qui n’est pas sans conséquence pour le monde économique, notamment dans les domaines du commerce, de la logistique, du transport et du tourisme. Les entreprises rencontrent de réelles difficultés qui pourraient s’avérer dramatiques à la veille de la période de Noël. Le retour à l’ordre public est un impératif primordial.

Il est temps d’examiner de manière apaisée les moyens de favoriser l’indispensable transition écologique en prenant en compte la réalité des territoires, du monde du travail et le temps nécessaire pour y parvenir. Nous demandons aussi que la liberté de circulation et de travailler soit assurée par les pouvoirs publics.

De plus, nous souhaitons que les entreprises qui ont été impactées par cette crise, personnel bloqué, retards de livraison, impossibilités d’expédition, marchandises perdues, détruites, volées, dégradations, saccages, pillages… puissent bénéficier d’aménagements spécifiques et d’étalement de charges afin de faire face à cette crise sans précédent !

Pour celles qui ont été totalement détruites ou trop saccagées pour poursuivre leur exploitation, et qui ne seront pas en mesure de retrouver un équilibre économique, nous demandons que des solutions soient trouvées pour qu’elles soient indemnisées à la hauteur de leurs préjudices.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *