Régis JUANICO lance l’alerte sur la baisse significative des dons au titre de la générosité publique pour les associations !

Lors de l’examen en Commission des Lois, ce mercredi 21 novembre, de la proposition de loi du Modem sur la trésorerie des associations, j’ai alerté mes collègues parlementaires sur la baisse significative des dons des particuliers au titre de la générosité publique, en raison des réformes fiscales du gouvernement : réforme de l’ISF, avec une baisse du nombre de contribuables assujettis à l’ISF, de 350 000 à 150 000, et donc moins de dons potentiels, la hausse de la CSG qui pèsent sur le pouvoir d’achat de nombreux Français, en particulier des retraités (70% des donateurs ont plus de 50 ans) ou les incertitudes liées à la mise en place du prélèvement à la source…


Résultat : parfois plus de 50% et jusqu’à 70% de ressources financières provenant des dons des personnes physiques en moins constatées par rapport à l’an dernier par une centaine d’associations comme les Restos du Cœur, la Croix-Rouge, l’institut Pasteur, pour lesquelles les dons représentent souvent un tiers de leur budget. Les dons sont en chute libre… Une étude de France Générosités réalisée en octobre 2018 montre par ailleurs un tassement du nombre de Français qui donnent aux associations : 56% contre 58% en 2017. Au premier trimestre 2018, le nombre de dons en France a reculé de 6,6% par rapport à l’an dernier, le montant moyen des dons baisse également…

Cette alerte sérieuse sur la générosité publique se double d’une autre inquiétude que j’ai évoquée à plusieurs reprises ces dernières semaines : le tassement du nombre de créations d’associations et la baisse de l’emploi associatif, causée notamment par la suppression brutale de 80% des contrats aidés entre 2016 et 2019. 25 000 structures associatives en très grande difficulté financière ont dû mettre la clé sous la porte en 2017, selon une étude de l’association
Recherche et Solidarités.

Il est à craindre que le nombre de structures associatives qui ferment du fait de ces deux difficultés financières, baisse des dons et des subventions à l’emploi, s’amplifie, malheureusement, sur nos territoires en 2018.

Régis JUANICO
Député de la Loire

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *