Saint-Etienne : Oui à des Halles pour tous !

Communiqué de presse des élus du groupe Nouvelle Gauche à la mairie de Saint-Etienne au sujet de la reconversion des Halles. Merci une nouvelle fois à M. GP de m’avoir banni donc je vais pouvoir donner mon avis sans filet dans les mois qui viennent…

La Municipalité vient d’annoncer le retour d’un concept de halles commerçantes sur le site du cours Victor Hugo. Sur le principe, nous ne pouvons que soutenir un tel projet visant à recréer une dynamique commerciale aux Ursules. Il représente une initiative heureuse, à rebours des décisions municipales précédentes incarnées par la construction de STEEL à Monthieu, au détriment du centre-ville.

photo archives municipales

Au XIXème siècle, le bâtiment des Halles a été construit comme un lieu permettant la vente de produits frais dans de bonnes conditions. Il s’intégrait dans un projet de quartier, avec la construction de la Bourse du Travail, de l’école des Beaux-Arts, du Musée d’Art et d’Industrie et d’un théâtre.

Nous pensons que c’est dans cet esprit que doit s’effectuer cette reconversion, en trouvant les modalités pour que cela s’articule avec le marché de producteurs locaux de la place Albert Thomas, lequel présente la particularité d’être réservé aux produits bio le vendredi.

Nous serons vigilants à ce que cette transformation crée un véritable espace commercial qui ne soit ni un musée, empreint de la nostalgie du commerce d’antan, ni un repaire tendance pour clients fortunés, mais un lieu intégré dans le tissu commercial
stéphanois. L’ensemble des consommateurs, quel que soit leur pouvoir d’achat, devront avoir aisément accès aux produits de qualité de notre région.

Ainsi, il faudra veiller au fait que les modalités d’installation, tant financières que pratiques, prévues dans l’appel à manifestation d’intérêt, permettent aux producteurs désireux de participer à ce projet de le faire dans de bonnes conditions.

C’est à ce prix que les nouvelles Halles pourront jouer un rôle moteur pour le commerce en redynamisant notre centre-ville, qui en a grand besoin.

Myriam ULMER
Pierrick COURBON

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *