Agression d’un agent de police stéphanois réaction du Maire

Agression dans une enceinte sportive : réaction de Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, président de Saint-Etienne Métropole, coprésident de la commission sécurité de France urbaine
 .
“L’agression d’une extrême violence, lors d’un match samedi, d’un agent de police, en dehors de son service, est inadmissible et appelle une condamnation sans réserve.
 .
Les circonstances précises de cette agression ne sont pas encore élucidées et le procureur de la République a ouvert une enquête qui, je l’espère, permettra de déterminer les responsabilités exactes ainsi que les causes qui sont à l’origine de cette altercation.
.
Dès que les responsables de ces agissements auront été identifiés, ils devront être condamnés avec la plus grande fermeté car il est intolérable qu’un simple match de football devienne le prétexte à de telles violences.
Bien entendu, mes premières pensées vont à la famille de l’officier de police agressé odieusement et à ce dernier, afin qu’il puisse se rétablir rapidement.
 .
Une pensée aussi pour toutes les personnes qui ont été prises à partie alors qu’elles essayaient de s’interposer afin de mettre fin à l’agression.
 .
Une pensée enfin aux organisateurs et bénévoles qui encadrent les pratiques sportives ainsi qu’aux nombreux spectateurs pris en otage par des personnes qui n’ont visiblement rien à faire dans un stade.
 .
Pour le moment, et au stade actuel de l’enquête, il est impossible de dire, avec certitude, que cette agression est liée aux fonctions professionnelles exercées par la victime.
 .
Si tel devait être le cas, j’en appelle au ministre de la Justice et au ministre de l’Intérieur pour que les sanctions soient exemplaires et de nature à dissuader qui que ce soit de s’en prendre de la sorte à un représentant de la puissance publique.
Cette situation est inacceptable car en s’attaquant à un représentant de l’ordre public, les agresseurs s’en prennent ouvertement au socle même de la République : la sécurité.
 .
Notre société a besoin de règles permettant d’organiser le cadre au sein duquel elle évolue.
 .
Les représentants de l’autorité publique (police nationale, police municipale, gendarmerie, sécurité civile) assurent, avec dévouement, leurs missions au service de tous les citoyens et bénéficieront toujours de mon soutien entier.
Il est intolérable, que dans le cadre de leurs missions, ou lorsqu’ils sont dans un contexte privé, ces derniers soient pris pour cible.
 .
Naturellement j’attendrai l’issue de l’enquête du procureur de la République pour, selon les résultats, prendre des initiatives dans le cadre de mes fonctions de coprésident de la commission sécurité de France urbaine afin de lancer une vaste réflexion concernant à la fois, la sécurité des représentants de l’ordre mais aussi le défi de la sécurisation des pratiques sportives amateurs.
En effet, je condamne aussi, avec la plus grande fermeté ces actes qui se sont déroulés dans le cadre d’une enceinte sportive. Nous ne pouvons tolérer plus longtemps que la pratique sportive amateur se transforme en champ de violence.
 .
A ce stade aussi nous devons veiller à ce que le sport amateur, école de tolérance et de respect, conserve cette valeur pédagogique.
 .
En tant que maire, mon action et ma détermination seront sans faille pour lutter contre de telles situations inadmissibles”.
 .
Gaël PERDRIAU, Maire de Saint-Etienne,
Président de Saint-Etienne Métropole,
Coprésident de la commission sécurité de France urbaine
Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *