Qui se souvient de la salade de Barabans ?

Si on devrait tous manger les pissenlits par la racine dans quelque temps..A Saint-Etienne on préfère aller couper les barabans dans un près et ensuite en faire une bonne salade.

Le nom de baraban (pissenlit dans les autres région) , est un terme surtout utilisé à Saint-Étienne et jusqu’à Lyon. La fameuse salade d’herbes sauvages est agrémentée de lardons cuits et/ou d’œufs mollets, pour les plus riches. Pour réaliser cette recette très simple, on utilise traditionnellement des jeunes pousses de pissenlits qui ne sont pas encore en bouton et qu’on récolte en général au début du printemps dans les prés stéphanois.

Très appréciée, cette salade bien fraîche vous fera faire de l’activité, promenade, récolte, cuisine et peut-être course d’orientation pour trouver une prairie stéphanoise dont pousse encore les fameux barabans.

Le secret pour les spécialiste, c’est d’utiliser l’huile encore chaude des lardons pour  assouplir les barabans en les cuisant.

et si le cœur vous en dit pour 4 personnes il faudra :

  • 4 poignées (de grosses mains) de barabans (pissenlits) ;
  • 200 g de lardons (non fumé) ;
  • 2 cuillères à soupe d’huile de tournesol ;
  • vinaigre de vin rouge ;
  • sel, poivre.

Lancez la cuisson des œufs (dur ou mollet, mais meilleur mollet), faite chauffer l’huile dans une poêle et faites dorer les lardons.

Juste avant que les lardons soient dorés, mettez vinaigre, une pincée de sel et poivre dans les barabans, et ajoutez directement les lardons et l’huile chaude….

bon appétit

 

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *