A45 : une décision de bon sens

Communiqué suite à l’annonce ce matin par la ministre des transports de l’abandon définitif du projet de l’A 45, signé par Régis JUANICO, député, Jean-Claude TISSOT, sénateur, Pierrick COURBON, président du groupe Loire Solidaire au Conseil départemental, et Johann CESA, conseiller régional.
Selon des propos rapportés par une parlementaire de la majorité, la Ministre des Transports aurait annoncé ce matin l’abandon définitif du projet d’autoroute A45. Cette décision, si elle doit encore être confirmée, n’est pas une surprise.

Il s’agit en effet d’une décision de bon sens qui découle logiquement à la fois des préconisations du rapport Duron publié en janvier dernier, de la prise de conscience collective des enjeux environnementaux et climatiques et de la crédibilité grandissante des travaux sur les solutions alternatives.

Les projets qui ne parviennent pas à voir le jour pendant plus de 30 ans sont par définition de mauvais projets. Considérer que la solution d’avenir pour le développement et la facilitation des mobilités entre Saint-Etienne et Lyon ne pouvait que passer par une cinquantaine de kilomètres de bitume constituait à n’en pas douter une vision étriquée et passéiste de notre territoire.

Aujourd’hui, cette annonce doit engager tous les décideurs politiques, du monde économique et de la société civile. Nous appelons de nos vœux l’organisation sans délai du grand débat multimodal préconisé par le rapport Duron, pour concevoir, de manière largement concertée entre Loire et Rhône, sans tabou ni dogmatisme, les modalités concrètes d’amélioration rapide et durable de la liaison Saint-Étienne / Lyon, dans un cadre de réflexion à la hauteur des enjeux de mobilité du 21ème siècle.

Nous en appelons aussi à la responsabilité du futur Préfet de Région pour accélérer significativement les travaux des différentes commissions d’étude des projets alternatifs, en proposant que ceux-ci soient décloisonnés et largement ouverts à l’ensemble des acteurs de notre territoire (élus, associations, experts, porteurs de projets alternatifs, etc.).

Enfin, nous invitons les élus ligériens et régionaux qui étaient favorables au projet d’A45 à stopper, dans l’intérêt du territoire, leur politique de la chaise vide et les enjoignons à maintenir les financements programmés pour l’A45 au service des solutions alternatives qui doivent désormais pouvoir émerger rapidement et avec le soutien de tous.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *