Voitures incendiées : réaction du Maire de Saint-Etienne

“Cinq voitures on été incendiées les deux dernières nuits à Saint-Etienne. Une à Côte-Chaude où les flammes se sont propagées ensuite sur le toit de l’école Saint-André puis à l’intérieur de l’établissement, quatre autres dans le quartier de Monthieu.
.

Ces incendies pénalisent avant tout les enfants, les familles, nos concitoyens qui en perdant un véhicule, se retrouvent en difficulté bien malgré eux. Et cela est inacceptable.

photo MG
Mes premières pensées vont à ces victimes.
.
Les enquêtes sont en cours afin d’en déterminer l’origine exacte mais il est à craindre, d’après les tous premiers éléments, qu’il s’agit là d’actes criminels que je condamne avec la plus grande fermeté.
.
La tranquillité publique est une des priorités de la ville de Saint-Etienne et nous avons engagé, dans le cadre de notre plan de mandat, des moyens budgétaires, humains et matériels très importants : multiplication par trois des caméras de vidéo-protection, 62 recrutements de policiers municipaux, développement de leur équipement et de leur armement, mise en place des opérations “stéphanois vigilants” ou encore des travaux d’intérêt général pour les délinquants.
.
Bien entendu, si nécessaire, nous mettrons ces moyens, notamment de vidé-protection, à la disposition de la police nationale pour leur travail d’investigation.
.
Malheureusement les séquences de violence urbaine se multiplient. Je le constate également avec mes autres collègues maires de grandes villes au sein de la commission sécurité de France urbaine que je co-préside. Les zones péri-urbaines et rurales ne sont pas non plus épargnées.
.
Le gouvernement n’a pas réellement pris la mesure de cette dégradation de la sécurité dans notre pays et peine à trouver une réponse adaptée.
.
Faut-il rappeler que depuis quelques jours, suite à une crise politique sans précédents, la France vit avec un ministre de l’Intérieur par intérim ?
.
Alors que les enjeux de sécurité sont au cœur des préoccupations de nos concitoyens, quel est le cap suivi par le gouvernement qui met en oeuvre les orientations d’un président de la République peu conscient de la gravité de la situation ?
.
En tant que Maire, au contact direct sur le terrain, j’essaie de trouver, autant que possible, les réponses les mieux adaptées en matière de tranquillité publique, espérant que l’Etat fera le nécessaire pour ce qui relève de ses compétences exclusives en matière de sécurité.
.
Nos quartiers vivent dans une situation d’urgence sociale dont le président de la République ne prend pas conscience, comme le démontrent les atermoiements autour de la police de Sécurité du Quotidien (PSQ).
.
Depuis, il y a presque un an, l’annonce triomphale de son déploiement à Saint-Etienne, nous attendons toujours d’en voir les résultats concrets puisqu’à ce jour, aucun agent nouveau de cette police n’a patrouillé en ville et dans les quartiers.
.
La coproduction de sécurité peut s’entendre à condition que l’on définisse clairement les périmètres des compétences des uns et des autres et que la Justice se montre plus sévère en ayant recours à l’ensemble des outils à sa disposition afin de punir intelligemment les délinquants et criminels qui rendent invivables la vie de nos concitoyens.
.
Aujourd’hui, je demande que l’Etat assume de nouveau ses responsabilité en matière de maintien de l’ordre et d’application des sanctions prévues par notre code pénal.
.
Par ailleurs, le désengagement de l’Etat des politiques sociales de proximité ou encore le retrait des services publics nationaux dans les quartiers ne fait que renforcer la liberté laissée aux “petits caïds” et autres réseaux de criminalité de s’organiser efficacement. Dans ces domaines également, une prise de conscience doit être réalisée.
.
Avec l’ensemble des habitants, dont je partage le sentiment de colère grandissant, j’attends des réponses claires et précises quant aux récents événements qui ont émaillé la chronique locale depuis cet été.
.
Il y a urgence, n’attendons pas qu’il soit trop tard”.
.
.
Gaël PERDRIAU, Maire de Saint-Etienne Président de Saint-Etienne Métropole
Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *