Qui se souvient du « patère » ?

Il y a encore quelques décennies son cri animait encore les rues stéphanoises….Patère, patère

Certains me parlent de peaux de lapins, moi je ne me souviens que d’une sorte de ferrailleur, qui récupérait un peu de tout sur son passage, une sorte de vide grenier avant l’heure.

Sans doute que dans un temps plus ancien il parcourait les artères stéphanoises avec sa boge pour récupérer des peaux de lapins que les gens tuaient pour manger, mais je suis pas assez vieux pour avoir ce souvenir.

C’est amusant quand on pense au « patere » on a des images en noir et blanc et pour la fameuse légende autrefois, pour se faire obéir, les parents cultivaient la crainte pour des êtres imaginaires autant que pour des personnes réelles. Parmi ces personnes réelles se trouvaient le patère, qui à cause d’une disgrâce physique ou de son mauvais caractère, avait une réputation de méchanceté.

Lors de son passage, on voyait les parents discuter avec le marchand tout en nous regardant. Mais le patère partait et les parents disaient :  » ce sera pour la prochaine fois car là, il n’a plus de place dans sa charette « .

Patère (n.m) : Chiffonnier, qui passait dans les rues des villages en criant ‘Patère !’ ; utilisé pour faire peur aux enfants. Si tu fais pas des devoirs, j’appelle le patère !

 

Partager cet article :

4 thoughts on “Qui se souvient du « patère » ?

  1. Bonjour,j’ai 63 ans et je me souviens très bien du patère.J’habitait a la Ricamarie et enfants on récuperait de la féraille et aussi des peaux de lapins,qu’on lui vendait pour se faire une petite pièce.

  2. j’ai 75 ans je me souviens trés bien des patéres les dentistes stéphanoiss mrs les dentistes Momege étaient leurs enfants.je me souviens tres bien qui dans la journée vous refesait votre matelas de laine ou de cri C’était une autre vie, j’étais plus heureuse

  3. Pour ma part, couramiaude, 84 ans je n’ai jamais vu le patère annoncé par ma mère lorsque je n’étais pas sage , mais je me souviens de bien l’imminence du danger auquel j’allais être exposée en cas de désobéissance !
    A l’origine le nom patère ou pataire désignait un chiffonnier qui passait dans les rues en criant:
    O ! Pataire !

    et dans l’ imagination enfantine il récupérait tout sur son passage, surtout les polissons! ☺

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *