Régis Juanico présente son rapport « Évaluer l’école pour la réussite de tous »

Ce jeudi 27 septembre, le comité d’évaluation et de contrôle des politiques publiques (CEC) a autorisé la publication du rapport « Évaluer l’école pour la réussite de tous », présenté par Régis Juanico et la députée de l’Eure Marie Tamarelle-Verhaeghe (LREM).

 

L’évaluation de notre système éducatif doit être synonyme de plus-value et de progrès pour l’école en lui permettant de faire évoluer, de manière réfléchie, sa mission éducatrice.

 

Or, dans la situation actuelle, la valeur du système scolaire ne peut pas être véritablement appréciée, en raison de la dispersion et du manque de cohérence des outils de mesure des apprentissages des élèves.

 

Ainsi, les évaluations « repères » mises en œuvre en cette rentrée pour mesurer les compétences en français et en mathématiques des élèves de CP, de CE1 et de 6ème sont très utiles, mais en décalage avec l’organisation des cycles pédagogiques : le cycle 3 débute par la classe de CM1 et le cycle 4 par celle de 5ème… La logique des cycles, qui vise à donner aux élèves le temps d’atteindre, en trois ans, les objectifs fixés à la fin de chaque cycle, n’est ainsi pas prise en compte par les tests standardisés du ministère !

 

Autre constat : la faible part du budget consacré à l’évaluation dans le budget de l’enseignement scolaire – à peine plus de 3 millions sur 68 milliards d’euros (chiffres 2017), soit moins de 0,1%…

 

Depuis février dernier, Régis Juanico et Marie Tamarelle-Verhaeghe ont auditionné 61 acteurs de terrain, chercheurs et responsables de l’administration centrale et des corps d’inspection. Ils se sont également rendus dans l’Eure, à la rencontre d’équipes pédagogiques et de parents d’élèves.

 

Les deux co-rapporteurs formulent ainsi 12 propositions articulées autour de trois axes :

  • les outils nationaux d’évaluation du système scolaire et de ses agents doivent être renforcés ;
  • les outils locaux doivent aider les élèves et les établissements à progresser ;
  • la simplification et la mise en cohérence des instances ministérielles chargées de l’évaluation doivent être engagées.

 

Régis Juanico veillera à ce que ces préconisations puissent être concrétisées à travers le futur projet de loi annoncé par le ministre de l’Education nationale pour début 2019.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *