A45 : le plan B proposé par Élisabeth BORNE, ministre chargée des transports, est inacceptable

Communiqué de presse de Jean Michel MIS, député de la Loire sur l’A45 suite notamment aux propos d’Elisabelth Borne sur l’antenne de France inter samedi.

J’ai interrogé Élisabeth BORNE, ministre chargée des transports, sur la question du maintien de l’engagement financier de l’État à hauteur de 400 millions d’euros pour le désenclavement de notre territoire, et ce quelle que soit l’option retenue pour l’A45, le 12 juin dernier (cf. pièce jointe).

La réponse apportée par madame la Ministre chargée des transports n’est pas acceptable en l’état, dans la mesure où la réalisation de l’A45 n’attend plus que sa signature. En effet, elle se borne à reprendre les propositions du Comité d’orientation des infrastructures (COI) qui propose d’inscrire cette somme dans des délais totalement déraisonnables :  le COI propose l’inscription de ce budget sur la période 2023-2032 pour les scénarios 2 et 3 et sur la période 2028-2037 pour le scénario 1.

Par ailleurs, les constats et propositions qu’elle a formulés sur l’antenne de France Inter samedi 22 septembre sont totalement péremptoires. Ces réponses n’ont fait l’objet d’aucun chiffrage, ni négociation avec les élus locaux et acteurs du territoire concernés.

Il ne s’agit là que d’un leurre qui ne peut être accepté.

Aussi, je renouvelle une nouvelle fois ma demande de déplacement dans notre département à madame la Ministre chargée des transports pour qu’elle juge, par elle-même, de la réalité du quotidien des usagers de l’A47 et des TER.

Gérard COLLOMB ayant dernièrement annoncé sa candidature à la mairie de Lyon, je souhaite ardemment qu’il se saisisse lui aussi de ce dossier qui constitue un enjeu majeur pour le développement de nos deux métropoles.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *