Rétropédalage municipal sur la suppression du prêt enseignant : une décision bienvenue

Les élus du groupe Nouvelle Gauche se réjouissent de la décision Gaël PERDRIAU de revenir sur la fermeture programmée du prêt de matériel accordé aux enseignants dans les médiathèques municipales.


Il est rassurant de voir que la raison a fini par l’emporter. En effet, il nous a toujours paru primordial de soutenir ce dispositif qui s’impose au regard de l’importance du livre dans les projets pédagogiques des enseignants en particulier, et dans l’éducation des enfants en général.

Les usagers de ce service ont vivement contredit la vision purement comptable et consumériste du Maire et de ses Adjoints à la culture et à l’éducation, qui considéraient la baisse de fréquentation d’à peine 6% comme la marque d’un désintérêt de la part du public concerné.

Nous regrettons qu’il ait fallu une mobilisation aussi massive des enseignants, des organisations syndicales et des usagers pour procéder à ce rétropédalage de bon sens : il aurait suffi que nos multiples interventions lors des Conseils municipaux de janvier, février et avril derniers ne soient pas restées lettre morte.

En effet, si Gaël PERDRIAU avait fait preuve de plus d’écoute et de moins de mépris pour les remarques de son opposition, ce feuilleton aurait pu prendre fin dès janvier dernier, quand nous l’alertions sur les conséquences néfastes d’une telle suppression.

Nous restons tout de même vigilants afin que cette nouvelle formule ne soit pas une coquille vide et espérons que les moyens affectés, notamment sur le plan des ressources humaines, seront suffisants pour que ce service culturel fonctionne correctement.

Myriam ULMER
Pierrick COURBON

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *