Algues à Saint-Victor, En Marche Saint-Etienne pose la question d’une fatalité écologique ou un désengagement de la Municipalité ?

Depuis bientôt une semaine, le département de la Loire est passé en alerte canicule. Une situation qui, année après année n’est plus exceptionnelle et à laquelle nous allons devoir nous habituer.

Pour se rafraîchir, Saint-Etienne dispose de cinq piscines municipales, mais depuis l’arrivée de Gaël Perdriau à la mairie, le nombre de piscines ouvertes l’été est passé de trois à une !


Depuis 2014, une seule piscine au lieu de 3 en été pour les 170.000 stéphanois.

A défaut de piscines municipales, notre territoire a de nombreux atouts grâce à la Loire et au plan d’eau de Saint-Victor. Mais cette année encore, la baignade est interdite depuis le 4 juillet, en cause la prolifération d’algues et la présence de bactéries dans l’eau.

Cette prolifération d’algues n’est pourtant pas qu’une fatalité écologique comme on souhaiterait nous le faire croire, mais bien un nouveau signe du désengagement du maire de Saint-Etienne envers les stéphanois.

En effet, la mairie de Saint-Etienne et Saint-Etienne Métropole semblent ne pas vouloir réaliser les réparations nécessaires au système de bullage de la base nautique de Saint-Victor qui est hors-service depuis 2016. Ce système « anti-algues » est pourtant indispensable pour limiter la prolifération des algues au niveau de la zone de baignade en période de fortes chaleurs.

Le système « anti-algues » de Saint-Victor est hors-service depuis 2016.

En l’absence de système « anti-algues », la baignade allait une nouvelle fois être interdite cet été.

Alors pourquoi avoir dépensé de coûteuses campagnes de communication pour promouvoir Saint-Victor et ne pas avoir ouvert de piscines supplémentaires à Saint-Etienne? Méconnaissance des dossiers ou désengagement de la municipalité ? Un français sur trois ne part pas en vacances, proposer des lieux de baignade l’été doit donc être une priorité pour les municipalités.

Le Comité En Marche Saint-Etienne et le groupe municipal En Marche demandent au maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau, de se saisir de cette problématique locale et de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer aux stéphanois la possibilité de profiter de leurs vacances les pieds dans l’eau !

Partager cet article :

Auteur de l’article : Gilles Charles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *