Saint-Etienne engage des liens économiques, culturels et sportifs avec la ville marocaine en pleine expansion, Kenitra

Communiqué de presse de Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, président de Saint-Etienne Métropole dans le cadre d’un déplacement, cette semaine, au Maroc.

Mercredi dernier, dans le cadre de son déplacement au Maroc, la délégation stéphanoise, conduite par Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, président de Saint-Etienne Métropole, accompagné de Siham Labich, adjointe au maire, vice-présidente de Sa int-Etienne Métropole, et d’un représentant des services économiques de l’Ambassade de France, a été reçue à l’Hôtel de Ville de Kénitra par Aziz Rabbah, son maire, par ailleurs ministre de l’Energie, des Mines et du Développement durable.

Kénitra est aujourd’hui, une des villes les plus dynamiques du Maroc, connaissant une expansion sans précédent, qui s’appuie notamment sur un réseau universitaire extrêmement dense, ainsi que sur un tissu économique de grande qualité.

Lors de leur entretien, Aziz Rabbah et Gaël Perdriau ont relevé les nombreuses convergences et similitudes existant entre les deux villes.
« Les opportunités sont nombreuses pour nos deux villes » a ainsi souligné Gaël Perdriau insistant sur « l’indispensable création de liens institutionnels destinés à donner naissance à de véritables relations de partenariat et de coopération dans de très nombreux domaines tels que l’économie, le design, le numérique, la mécanique,
la culture et le sport ».

Les deux édiles ont reconnu à l’unisson que cette rencontre offre la chance de pouvoir « renforcer les relations entre la France et le Maroc, deux nations ayant tissé, tout au long de leur histoire commune des liens privilégiés».
Le dynamisme de Kénitra n’est plus à démontrer et, selon le Maire de Saint-Etienne, « nous devons travailler sur nos points forts respectifs ».

Ainsi « Saint-Etienne dispose d’atouts, tels que le design (label ville créative UNESCO, biennale, Cité du design) et le numérique (Label French tech et design tech), tout comme son pôle d’enseignement supérieur et son riche tissu de PME-PMI, susceptibles d’intéresser nos amis de Kénitra » a particulièrement insisté Gaël Perdriau.

Il a été ainsi convenu, à la demande de Aziz Rabbah qu’un processus de travail soit engagé rapidement au niveau technique et administratif afin de proposer les bases d’un « cadre commun de coopération et de partenariat entre les deux villes dans tous les domaines d’intérêt commun ».

A cet effet, le maire de Saint-Etienne a désigné Siham Labich en tant qu’élue opérationnelle pour la conduite de ce projet avec comme calendrier, de présenter, avant la fin de l’année, un cadre de coopération s’appuyant sur des actions concrètes.

Partager cet article :

Auteur de l’article : Gilles Charles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *