SECURITE ROUTIERE – L’U2P s’engage à sensibiliser les apprentis

L’U2P Auvergne-Rhône-Alpes est l’organisation interprofessionnelle représentative des employeurs de l’artisanat, du commerce de proximité et des entreprises libérales : 350 000 entreprises représentées, 900 000 actifs.  Les 3 membres fondateurs sont : la CAPEB (bâtiment),  la CNAMS (fabrication et services), la CGAD (alimentation et hôtellerie restauration), un membre actif l’UNAPL (professions libérales) depuis le 30 mars 2017, et pour membre associé la CNATP (travaux publics et paysage).

Le Président de l’U2P, Alain Griset, le Président de l’APCMA, Bernard Stalter, et le Délégué interministériel à la sécurité routière, Emmanuel Barbe, ont signé le 21 juin une convention de partenariat visant à sensibiliser les apprentis au risque routier professionnel.

Les accidents de la route sont la première cause d’accidents du travail mortels, surtout parmi les jeunes. Nous devons agir, parallèlement au choix du gouvernement de prioriser  la lutte contre les accidents de la circulation.

Ainsi, les signataires de la convention se sont engagés :

–       à développer les actions de prévention au sein des centres de formation des apprentis,

–       à désigner des référents sécurité routière au sein de ces établissements,

–       à susciter des projets pédagogiques spécifiques via l’organisation de challenges inter-CFA,

–       à multiplier les journées de sensibilisation à la sécurité routière.

Une action est déjà en cours  avec la préparation d’une communication de l’U2P visant à promouvoir les « 7 engagements des entreprises pour une route plus sûre ». Construite en concertation avec la Direction de la sécurité routière, elle visera à accompagner les chefs d’entreprise de proximité dans leur volonté de réduire l’exposition de leurs apprentis et salariés au risque routier.

Alain Griset a affirmé : « Je souhaite que ce partenariat se traduise rapidement par des résultats concrets. Les entreprises que nous représentons forment plus de la moitié des apprentis du pays, il est de notre responsabilité de sensibiliser ces jeunes à la nécessité de bien conduire et de bien se conduire  au volant, y compris avant l’obtention du permis de conduire. »

 

Partager cet article :

Auteur de l’article : Gilles Charles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *