La Chine invitée d’honneur de la Biennale Internationale Design Saint-Étienne pour un Panorama présent et futur du design chinois. 21 mars – 22 avril 2019

La Biennale Internationale Design Saint-Étienne invite la Chine pour présenter un panorama du design chinois, une exposition majeure de la prochaine édition. Membre du réseau des Villes Créatives UNESCO, Saint-Étienne convie quatre autres villes Créatives Design (Beijing/Pékin, Shanghai, Shenzhen et Wuhan) et une ville Créative d’artisanat (Hangzhou) afin de dresser un panorama exceptionnel à destination du public français et international pour comprendre le renouveau des formes et du design chinois à l’aube d’une nouvelle ère de création.

Le commissariat et la scénographie ont été confiés à Fan Zhe, artiste chinois qui contribue au développement des relations entre la France et la Chine.

Si le design chinois a longtemps été associé à la copie et au manque de qualité, l’exposition Design Chinois, Présent et Futur entend bien mettre en lumière les changements et les tendances de Chine en termes de design. Les cinq villes invitées présenteront leurs spécificités, entre tradition et innovation pour démontrer que la Chine compte elle aussi dans le paysage international du design.
L’exposition se composera de trois grandes parties, avec un panorama actuel du design chinois, qui permet au visiteur d’appréhender les différences entre les deux cultures par le design et une partie plus prospective qui envisagera le design futur au travers de grands enjeux tels que la mobilité ou la smart city.
La dernière partie, portée par l’École supérieure d’art et design de Saint-Étienne (ESADSE), est une invitation faite aux écoles supérieures d’art et design européennes. L’ESADSE leur proposera de valoriser leurs collaborations avec la Chine et leur contribution à l’émergence d’un design contemporain, dans lequel le métissage artistique et culturel construit de nouvelles voies de réflexion.

Découvrir l’appel à projets de l’ESADSE pour la Biennale 2019

Partager cet article :

Auteur de l’article : Gilles Charles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *