L’abri anti-aérien datant de la seconde guerre mondiale, découvert place Villeboeuf, sera conservé

C’est désormais officiel, Gaël Perdriau vient de le confirmer : une partie de l’abri anti-aérien découvert lors des travaux d’aménagements de la place Villeboeuf sera conservée.

Le maire de Saint-Etienne explique :

« Comme je m’y étais engagé en me rendant sur place, il y a quelques jours, j’ai demandé aux services de la ville de Saint-Etienne de travailler sur une proposition permettant de conserver une partie de cet abri anti-aérien datant de la seconde guerre mondiale.

Nous avons demandé l’avis de la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) qui n’a émis, après étude, aucune préconisation quant à sa conservation et ne lui confère aucun intérêt patrimonial.

En revanche, cette découverte a pour la ville de Saint-Etienne et ses habitants, un intérêt historique indéniable, un témoin de mémoire auquel je suis très attaché.

C’est la raison pour laquelle, j’ai décidé qu’une partie de la galerie, la moins abîmée, côté place Chavanelle, sera conservée et valorisée.

Un accès à la galerie sera aménagé afin de permettre des visites organisées régulièrement, tout au long de l’année.

Les travaux seront réalisés durant l’été.

Cela s’intègrera parfaitement dans l’aménagement global de la place Villeboeuf qui est prévu, et lui apportera un véritable plus ».

Rappelons que cet abri anti-aérien, construit entre 1941 et 1944, est composé de 5 travées, en zigzag, d’1m 90 de haut sur 1m 20 de large, avec des murs en béton de 25 centimètres d’épaisseur. Il pouvait abriter jusqu’à 120 personnes.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *