Gaël Perdriau ne rejoindra pas En Marche !

Il y a les hommes d’Etat et il y a les autres

C’est avec stupéfaction que j’apprends que le ministre de l’Intérieur et des collectivités locales, Gérard Collomb, vient d’annuler le rendez-vous que nous devions avoir demain mercredi 20 juin, place Beauveau, pour évoquer tous les sujets d’actualité liés à la sécurité et à la contractualisation.

Visiblement au plus haut sommet de l’Etat, il y a des vérités liées à la réalité de ce que vivent nos concitoyens et les élus de terrain, que l’on ne souhaite pas entendre.

Le combat que nous menons actuellement sur la contractualisation, avec mes collègues élus de la métropole stéphanoise et avec tous ceux qui ne souhaitent pas se plier aux oukases du président de la République, est un combat certes difficile, mais juste.

Je le mènerai avec détermination au nom de toutes les collectivités territoriales, car elles sont toutes directement ou indirectement concernées et, au travers d’elles, au nom de leurs habitants.

Ne supportant aucune contradiction, le président de la République veut mettre aux pas les collectivités locales : régions, départements, agglomérations, communes urbaines et rurales, petites et grandes, comme il le fait avec nos concitoyens, et notamment avec les plus fragiles, qu’ils soient retraités, salariés, en contrats aidés, ou en recherche d’emplois.

Est-ce la nouvelle définition de l’intérêt général ? Est-ce ainsi qu’on gouverne, de façon moderne la France ? Est-ce là une attitude digne d’un homme d’Etat ?

Je comprends encore davantage aujourd’hui ce qu’a vécu le général Pierre de Villiers, ce grand militaire, ce grand serviteur de la France, lorsqu’il a tout simplement voulu, lui aussi, dire la vérité au président de la République, en dénonçant les coupes budgétaires, dont était victime l’armée française, en juillet dernier, en plein état d’urgence.

Tout ceci n’entame en rien la détermination qui est la mienne à conduire ce combat, car il est juste, utile et fidèle à une certaine idée de la République et de la France”.

Gaël Perdriau
Maire de Saint-Etienne
Président de Saint-Etienne Métropole

Partager cet article :

Auteur de l’article : Gilles Charles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *