Projet STEEL : rappel de la position de la ville de Saint-Etienne qui, elle, ne varie pas

La ville de Saint-Etienne s’étonne du fait que Lionel Saugues* ait rendu public, ce matin, une « première liste des enseignes qui s’installeront dans le centre commercial STEEL ».

Ces informations, par nature confidentielles, ne sont pas destinées à être communiquées car non définitives, et constituent des éléments de travail du groupe APSYS.

La ville de Saint-Etienne regrette que cette communication vienne fragiliser le contexte commercial très positif à Saint-Etienne, dont la redynamisation est incontestable depuis 2014.

Le meilleur indicateur en est le solde d’ouverture et de fermetures des commerces, positif depuis maintenant 3 années.

L’installation croissante et continue de nouvelles enseignes démontre une confiance renouvelée des investisseurs dans la politique menée depuis le début du mandat.

Cette nouvelle sortie sur les réseaux sociaux fragilise par ailleurs de manière substantielle le projet STEEL, qui constitue le plus gros investissement privé de ces dernières décennies dans la Loire à hauteur de 150 millions d’euros.

La ville de Saint-Etienne rappelle que le projet demeure soumis au strict respect du cahier des charges tel que défini lors de l’appel à projets et qui n’a pas changé.

Ce projet s’inscrit dans une volonté de compléter l’offre commerciale du centre-ville, voire de le renforcer comme dans le cas d’une nouvelle installation d’une enseigne déjà présente sur le territoire.

En effet, les chiffres d’affaires étant calculés à l’échelle d’une ville, chaque nouveau point de vente constitue un plus en termes d’activités et d’emplois créés.

STEEL représente une opportunité pour Saint-Etienne notamment avec la création de plusieurs centaines d’emplois directs et indirects générées par le chantier lui-même, et par la future exploitation commerciale du site.

Il contribue aussi à réduire significativement le risque d’évasion commerciale vers la région lyonnaise estimé par la CCI à quelque 176 millions d’euros au minimum.

A ce stade, la ville de Saint-Etienne laisse le soin au groupe Apsys, investisseur et futur gestionnaire du centre commercial, de réagir à ces pseudo-révélations.

* Lionel Saugues a siégé à l’ensemble des comités de commercialisation relatif au projet STEEL qui ont eu lieu depuis 2016, en qualité, à l’époque, d’adjoint.

Partager cet article :

Auteur de l’article : Gilles Charles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *